Images: Premiers dégâts à l’approche du typhon "monstre" Hagibis au Japon

Images: Premiers dégâts à l’approche du typhon

Le puissant typhon Hagibis déferlait samedi soir sur le Japon et notamment sur l'agglomération géante de Tokyo, avec des inondations, des vents violents et des glissements de terrain qui ont causé deux morts selon un bilan provisoire.

Comme si le sort voulait s'acharner sur Chiba, un tremblement de terre de magnitude 5,7 s'est déclaré au large de cette préfecture à 18H22 (09H22 GMT), une secousse ressentie à Tokyo.

L'agence météo a prévu 50 cm de pluie sur l'agglomération de Tokyo en 24 heures jusqu'à dimanche midi et davantage encore dans le centre du pays. Le typhon devait ensuite poursuivre sa course vers le nord-est et le département de Fukushima, avant de s'éloigner de l'Archipel vers l'est. L'agence météorologique japonaise a prévu samedi des rafales de vent jusqu'à 216 km/h.

Quelque 7,3 millions de Japonais avaient reçu samedi des consignes d'évacuation après des précipitations record ayant conduit au déclenchement de l'alerte pluies maximale dans plusieurs régions, un niveau réservé en prévision de possibles catastrophes. Les commerçants se barricadent tandis que les habitants recouvrent de bâches les toitures de leur maison. De nombreux supermarchés et supérettes de la capitale étaient fermés après avoir été assaillis par les résidents, venus faire des réserves comme pour affronter un siège.

Dans la préfecture de Chiba (grande banlieue est de Tokyo), près d'un million de foyers avaient ainsi été plongés dans le noir, et le courant n'avait pas pu être rétabli pendant plus de deux semaines pour plusieurs dizaines de milliers d'entre eux.


Les habitants achètent des vivres de dernière minute avant le typhon, à Tokyo le 11 octobre 2019.

Le typhon Hagibis fait encore des siennes. Par précaution, la circulation des trains avait été interrompue. La compagnie Japan Railways ne prévoyait pas de reprise du trafic avant dimanche à midi au plus tôt, après avoir procédé aux vérifications nécessaires sur les voies. Plus de 1.600 vols ont été annulés.

Hagibis risquait aussi de compromettre la rencontre entre l'Ecosse et le Japon dimanche, décisive pour l'Ecosse. C'est la troisième fois lors d'un Grand Prix du Japon que les qualifications se disputeront le dimanche matin, après les éditions 2004 et 2010, qui avaient déjà subi un typhon.

Hagibis se dirige vers le sud est du Japon.

La Fédération écossaise a laissé planer la menace d'une action devant les tribunaux au cas où le match serait annulé. Pour assurer leur place en quarts, les Ecossais ont besoin d'une victoire sans bonus, si le Japon n'en obtient pas non plus. Misant son avenir dans le Mondial sur ce match, l'Ecosse a fait savoir très clairement qu'elle n'accepterait pas d'être éliminée sans avoir eu une chance de se battre.

Articles Liés