Un mort, des milliers d'évacués à Los Angeles — Incendies en Californie

Un mort, des milliers d'évacués à Los Angeles — Incendies en Californie

Un feu de quelque 1.600 hectares, baptisé Saddleridge Fire, s'est déclaré dans un quartier du nord de la ville de Los Angeles vers 21H00 heure locale jeudi.

Les vents chauds caractéristiques de cet Etat vont continuer à alimenter des conditions dangereuses jusqu'en fin de journée vendredi, ont prévenu les services météorologiques américains (NWS). Vous pouvez donc imaginer la distance parcourue par les flammes, a-t-il dit lors d'un point de presse. Environ 25 maisons ont été détruites ou endommagées dans cette zone résidentielle où les autorités ont émis des ordres d'évacuation.

Un millier de pompiers sont déployés pour combattre l'incendie, qui n'était fixé qu'à 13 % en début d'après-midi et a entraîné la fermeture de plusieurs autoroutes, de commerces et d'écoles. Au total, près de 100.000 habitants sont affectés par l'incendie, selon les pompiers de Los Angeles.

"Environ 23 000 habitations sont affectées par ces ordres d'évacuation, soit environ 100 000 personnes", a précisé le chef de la police de Los Angeles, Michel Moore, qui a déployé 250 agents pour faire appliquer la mesure.

Armé de son boyau d'arrosage, Jerry Row tente de sauver sa maison du feu Saddleridge qui ravage Granada Hills en Californie.

"Si vous restez dans les zones concernées par ces évacuations, nous ne pourrons pas assurer votre sécurité", a-t-il souligné, demandant aux habitants de respecter les ordres et d'aller dans les centres d'hébergement d'urgence mis sur pied dans la métropole.


"Préparez-vous à ce que cela dure aujourd'hui, demain et dimanche", a mis en garde M. Moore, affirmant que l'incendie "ne sera pas facilement surmonté".

Comme chaque hiver, la Californie doit faire face à plusieurs brasiers. A un peu plus d'une centaine de kilomètres à l'est de Los Angeles, un autre feu s'était déclenché.

À Calimesa, quelque 200 pompiers, épaulés par un hélicoptère bombardier d'eau, combattaient les flammes, qui ont détruit au moins 74 bâtiments. La lumière qui nous entourait était d'un orange si vif, c'était comme si [le feu] se trouvait dans notre jardin, a raconté un habitant de la zone sur la chaîne locale KTLA 5.

Les vents seront les plus forts et les plus généralisés que la région ait connus depuis deux ans et, compte tenu de l'ampleur du danger, il n'y avait pas d'autre choix que d'opérer la plus grande coupure d'électricité préventive de l'histoire de l'État, a déclaré PG&E. Dans une tentative désespérée d'éviter des incendies, la Pacific Gas & Electric (PG&E), un des principaux distributeurs de gaz et d'électricité en Californie, a annoncé mardi vouloir couper le courant à près de 800.000 clients, soit des millions de personnes touchées. En mai, l'Agence californienne de protection contre les incendies avait conclu que les lignes électriques de PG & E étaient à l'origine du brasier.

L'un d'entre eux, le "Camp Fire", a fait 86 morts et pratiquement rayé de la carte la petite ville de Paradise (26 000 habitants), où neuf maisons sur dix ont été brûlées.

Articles Liés