Brésil: Une marée noire pollue 130 plages - Monde

Brésil: Une marée noire pollue 130 plages - Monde

Selon Petrobras, entreprise d'état de production et de vente de pétrole, les échantillons relevés sur les plages ne correspondraient pas à celui produit par le Brésil.

Depuis le début du mois de septembre, de larges galettes de pétrole d'une origine encore inconnue souillent des plages paradisiaques brésiliennes. Les sites touchés sont situés dans le nord-est du Brésil sur une distance d'au moins 2.000 km. Une seule chose est sûre: "ce pétrole n'est pas d'origine brésilienne", insiste la scientifique.

À présent, des images satellitaires sont en train d'être analysées pour tenter d'identifier des nappes de pétrole. Pour le président Jair Bolsonaro, le déversement de ce pétrole pourrait d'ailleurs être intentionnel. Il a en revanche désigné un couple sans pour autant le nommer: "Nous avons sur nos radars un pays qui pourrait être à l'origine de cette marée noire" a déclaré le président brésilien lundi.

"C'est une situation extrêmement compliquée, précisément en raison de l'ampleur des zones touchées". "C'est un processus très long et coûteux, qui va demander un investissement non seulement financier, mais en personnel et en logistique", souligne l'océanographe.

"L'impact économico-social est considérable, parce que le Nord-est dépend beaucoup du tourisme et on peut déjà constater que les touristes ne veulent plus aller sur les plages". Et pour cause, il n'est pas possible de prévoir pour le moment quand tout sera nettoyé, la présence de nouvelles galettes ayant été observées sur le littoral brésilien.


Le projet Tamar, spécialisé dans la protection des tortues marines, a assuré qu'il s'agissait de "la pire tragédie environnementale" à laquelle il devait faire face depuis sa création en 1980.

Pour le biologiste, Mario Moscatelli ces fuites d'hydrocarbures sont aussi particulièrement nocives "pour les écosystèmes côtiers: les plages, la mangrove et les récifs coralliens, qui sont très vulnérables au contact du pétrole".

Déjà critiqué pour son manque d'empressement à lutter contre les incendies en Amazonie, le gouvernement brésilien est de nouveau accusé d'avoir mis du temps à réagir.

Comment peut-on expliquer une pollution d'une telle ampleur?

Articles Liés