Harden calme le jeu après un tweet incendiaire

Harden calme le jeu après un tweet incendiaire

Le tweet de Daryl Morey a fait des dégâts: les réactions indignées se sont multipliées en Chine. "Je tiens à préciser que Daryl Morey est soutenu quant à son droit d'exercer sa liberté d'expression", avait-il cependant indiqué. Alors que les manifestations dans la province semi-autonome de Hong Kong sont toujours très tendues, un simple tweet publié vendredi a mis le feu aux poudres entre les deux pays. "Ce tweet a déjà eu des conséquences assez dramatiques". Et, ironie du sort, les Rockets ne sont pas étrangers à ce succès: c'est la franchise texane qui a recruté en 2002 le géant chinois Yao Ming, en faisant la première star chinoise de la NBA et contribuant ainsi largement à la popularité du championnat américain dans le pays le plus peuplé de la planète.

Mais les excuses de la NBA sont loin de faire l'unanimité aux États-Unis, et particulièrement au Texas.

C'est un coup dur et un geste qui marque puisque ces deux matches sont joués à une heure de grande écoute en Chine, et des dizaines de millions de Chinois seront privés de cette opposition entre deux des équipes les plus spectaculaires de la NBA avec Kyrie Irving, LeBron James et Anthony Davis présents sur le parquet.

Derrière les mots, il y a donc des enjeux financiers considérables pour la ligue américaine et ses franchises.


"La Chine essaye d'utiliser la puissance de son marché pour faire taire les critiques", a réagi lundi la candidate à la primaire démocrate et sénatrice Elizabeth Warren. En 2017-2018, 640 millions de personnes en Chine ont regardé des images de la saison NBA. Pour la NBA, c'est sa principale vitrine annuelle qui disparaît.

La télévision publique chinoise a elle annoncé mardi qu'elle allait "suspendre" la diffusion prévue cette semaine de matches d'exhibition de la NBA en Chine, et qu'elle allait ouvrir une "enquête sur toutes" ses "coopérations et tous" ses "échanges avec la NBA".

"Nous valons mieux que ça, les droits humains ne devraient pas être à vendre et la NBA ne devrait pas soutenir la censure communiste chinoise", a tweeté l'ex-sénateur républicain Ted Cruz, évoquant un "honteux rétropédalage". "Il existe des valeurs qui font partie de cette ligue depuis ses débuts, et qui incluent la liberté d'expression", a-t-il ajouté, pour répondre aux critiques des élus américains.

En diffusant sur Twitter une photo en signe de soutien aux revendications des Hongkongais, Dary Morey, directeur général de l'équipe NBA Houston Rockets, a mis le feu aux poudres. Les organisateurs n'ont pas donné d'explication. La Chine occupe une position centrale dans la stratégie de développement de la NBA. Le patron de la NBA, Adam Silver, a défendu mardi le tweet en indiquant que la ligue allait "continuer à soutenir la liberté d'expression et bien entendu la liberté d'expression de la communauté NBA". La chaîne nationale CCTV et le groupe de services internet Tencent ont annoncé qu'ils suspendaient la diffusion des rencontres du club en NBA. Adam Silver, le patron de la NBA, a assuré lors d'une conférence de presse: "Nous ne nous excusons pas pour le fait que Daryl fasse usage de sa liberté d'expression". La suite au prochain épisode.

Articles Liés