Kaïs Saïed et Nabil Karoui au deuxième tour — Tunisie / Présidentielle

Kaïs Saïed et Nabil Karoui au deuxième tour — Tunisie / Présidentielle

Selon le président de l'ISIE, le taux de participation définitif est de 49%, contre 45% annoncé à la fermeture des bureaux de vote dimanche.

L'Isie est également en train de se pencher sur les infractions à la présidentielle. Cofondateur de la première chaîne de télévision du pays, l'homme de communication a su jouer du petit écran et des nombreuses publicités sponsorisées sur les réseaux sociaux pour imposer son image de candidat "hors système", alors même qu'il est à l'origine de la création de Nidaa Tounes.

Analyse: "la moitié des électeurs tunisiens ont choisi de ne pas choisir", par Slimane Zeghidour.

.

En effet, force est de savoir que les observateurs extérieurs, en particulier les pays arabes, s'intéresseront au résultat du candidat du parti islamiste modéré Ennahda, de nombreux Tunisiens semblent séduits par la figure controversée du publicitaire Nabil Karoui, champion autoproclamé des pauvres arrêté le mois dernier dans le cadre d'une enquête pour fraude fiscale et blanchiment d'argent.

D'ailleurs, Abdelaziz Belkhoja, un des dirigeants du parti souligne dans un post: " La justice a refusé de laisser Nabil Karoui, qui est en prison pour des raisons strictement politiques, mener à égalité de chances sa campagne électorale.


En fonction des recours, le second tour pourrait être organisé le 6 octobre, soit le même jour que les législatives, ou le 13 octobre, a précisé l'instance électorale.

Le juge d'instruction avait décidé en juillet le gel des biens de M.Karoui et de son frère Ghazi, ainsi que d'une interdiction de quitter le territoire. Kaïs Saïed, arrivé en tête avec 18,4 %, est un universitaire ultraconservateur qui "envisage d'éliminer tout le système qui va le conduire, vraisemblablement, au pouvoir", commente le site Business News. "Si je suis élu président, j'appliquerai mon programme", a-t-il déclaré à l'AFP, dans un petit appartement délabré du centre de Tunis, entouré d'une quinzaine de personnes ayant participé à sa campagne.

"Saied a " une très bonne réputation dans cette faculté", renchérit Sana Ben Nomane, professeure en droit public et ex collègue de M. Saied".

Vu la fragmentation des camps, " il est possible qu'aucune majorité ne se dégage pour former un gouvernement dans les délais prévus par la Constitution ", s'était inquiété International crisis group (ICG) dans un rapport publié avant ces élections.

Articles Liés