L'avion transportant le corps de Robert Mugabe arrive au Zimbabwe | AFP Images

L'avion transportant le corps de Robert Mugabe arrive au Zimbabwe | AFP Images

La dépouille de l'ex-président Robert Mugabe a été rapatriée au Zimbabwe pour des obsèques nationales qui, malgré l'héritage très controversé de ses trente-sept ans de règne absolu, doivent réunir nombre de dirigeants d'Afrique et d'ailleurs. En tant qu'héros du Zimbabwe, une tombe lui a été réservée dans le sanctuaire national, mais sa famille souhaite respecter les dernières volontés du défunt. Mardi, une messe privée avait été célébrée dans un funérarium de Singapour en présence de proches de l'ancien chef d'Etat, évincé du pouvoir en 2017 par l'armée, et de responsables zimbabwéens.

Le vieil homme aurait, selon eux, clairement exprimé le vœu de reposer dans le village de Kutama, dans le district de Zvimba à une centaine de kilomètres de la capitale, où il possède une maison.

"Le différend sur la place publique, le président Emmerson Mnangagwa a tenté d'arrondir les angles". Comment, ça reste à décider.

Mais les membres de sa famille auraient dit que son dernier souhait était d'être enterré dans sa maison rurale et ne voulaient pas que ceux qui l'ont chassé du pouvoir en novembre 2017 soient présents à ses funérailles.

D'autre part, selon les informations de ZimLive, l'enterrement n'aura pas lieu le samedi prochain, et aucune date n'est encore retenue pour l'inhumation.

Depuis la chute de Robert Mugabe, les relations de l'ex-président et de sa famille avec son successeur Emmerson Mnangagwa, qu'il a qualifié de "traître", sont notoirement mauvaises.


La veuve de Robert Mugabe, Grace Mugabe, toute de noir vêtue.

Deux ans plus tard, l'entourage proche du défunt voue encore une rancune tenace aux généraux et aux dignitaires du parti au pouvoir, la Zanu-PF, qui l'ont lâché. "Ils n'auraient dû pas le poignarder dans le dos", a ajouté la septuagénaire. La dépouille a été emmenée dans sa résidence dans le nord d'Harare, où une veillée funèbre doit avoir lieu cette nuit.

Parmi eux, le chef de l'opposition Nelson Chamisa, qui y est lui aussi allé de son hommage.

Jeudi et vendredi, le cercueil de Robert Mugabe sera exposé au stade Rufaro, dans la banlieue de Harare pour permettre à la population de tout le pays de rendre hommage à l'illustre héros de la guerre de libération. C'est dans ce stade que Robert Mugabe avait, le 18 avril 1980, pris les rênes de l'ancienne Rhodésie, sous domination britannique, des mains de son ancien dirigeant blanc Ian Smith.

Par son statut de "héros national", Robert Mugabe devrait être inhumé au coeur du "Champ des héros de la Nation", un monument construit en lisière de la capitale pour accueillir les "combattants de la guerre de libération" les plus illustres.

Articles Liés