Choc, elle finit paralysée après avoir mangé une soupe de légumes périmée !

Choc, elle finit paralysée après avoir mangé une soupe de légumes périmée !

Elle est quasi totalement paralysée, souffle une amie de la famille. Soit dépassée depuis trois semaines au moment où la patiente l'a ingérée. Après fouille approfondie de son appartement, les enquêteurs de la répression des fraudes ont trouvé ce qui semble être à la base du problème: une soupe de légumes entamée, périmée depuis trois semaines. Alors, hospitalisée à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, elle subit toute une série d'examens.

A la fin du mois d'août dernier, une habitante de l'Essonne a été victime de la très grave toxine botulique après avoir consommé une soupe de légumes. La toxine botulique, produite par des bactéries, est particulièrement dangereuse dans la mesure où elle n'altère ni le goût, ni l'odeur des aliments. Ils ont finalement découvert qu'elle avait contracté le botulisme, " une maladie grave, parfois fatale, due à l'absorption de toxines présentes dans des aliments contaminés." rappelle le journal. L'Agence régionale de santé (ARS) a alerté les autorités afin de mettre le doigt sur ce qui a pu lui transmettre la maladie. " Nous avons pris cette information très au sérieux et nous nous sommes immédiatement mis à la disposition des autorités". Selon l'entreprise qui commercialise cette soupe, la négligence a été commise par la consommatrice, étant "avéré que la personne malade a consommé un produit périmé".

Seulement deux cas de botulisme ont été déclarés en 2018.


Elle a été hospitalisée fin août et son état s'est rapidement et gravement détérioré. Et d'ajouter: "il s'agit d'une soupe pasteurisée et comme tous les produits de ce type, elle est chauffée au-delà de 80 °C". Cela garantit une stérilisation. "Au-delà de cette DLC, la fraîcheur d'un produit de ce type ne peut pas être garantie". Les conclusions de l'enquête n'ont pas été rendues à l'heure actuelle, mais l'hypothèse la plus probable est celle de la consommation de cette soupe, à l'origine de la maladie.

Interrogée par Le Parisien, le Dr Christelle Mazuet, responsable du centre national de référence Bactéries anaérobies et botulisme de l'Institut Pasteur, explique que la bactérie à l'origine de la maladie est "extrêmement puissante".

Articles Liés