Salaires des profs: la France sous la moyenne des pays de l'OCDE

Salaires des profs: la France sous la moyenne des pays de l'OCDE

En 2018, le salaire effectif (brut annuel moyen avant impôts, incluant primes, et tiré des chiffres de l'Insee pour la France) des enseignants français de 25 à 64 ans était légèrement supérieur à la moyenne de celui de leurs homologues en préprimaire mais aussi dans le secondaire, selon les données de l'OCDE.

Ainsi, les enseignants français gagnent près de 28.000 euros (bruts) par an dans le primaire, contre 29.900 pour la moyenne des pays de l'OCDE. Puis l'écart se resserre fortement en fin de carrière, selon l'OCDE, puisque les salaires français sont inférieurs de seulement 2% à la moyenne. Après dix ans de carrière dans le secondaire, les enseignants français gagnent 31.610 euros, soit plus de 20% sous la moyenne.

Dans tous les cas, la comparaison est périlleuse: "Ça dépend de ce qu'on regarde et de ce qu'on veut montrer", souligne Eric Charbonnier, analyste de la Direction de l'éducation et des compétences à l'OCDE. Mais cet écart passe sous les 10% en fin de carrière, ce qui permet de relativiser le "bien moins bien" par rapport à la moyenne de la phrase du député européen.


Pour l'OCDE, si des hausses de salaires sont décidées, elles devraient donc cibler les profs du premier degré et ceux qui sont en milieu de carrière.

Autre enseignement du rapport: entre 2000 et 2018 le salaire des enseignants qualifiés et ayant 15 ans d'ancienneté a augmenté dans la moitié des pays de l'OCDE. L'Angleterre, la France et la Grèce font figure d'exception: le salaire des enseignants y a diminué de respectivement 3 %, jusqu'à 6 % et 17 %.

Parmi leurs revendications de rentrée, les syndicats enseignants français ont fait d'une revalorisation salariale une priorité.

Articles Liés