Des centaines de vols annulés — British Airways

Des centaines de vols annulés — British Airways

Au premier jour de cette mobilisation des pilotes portant sur leurs conditions de rémunération, la compagnie aérienne a annoncé lundi l'annulation de la quasi-totalité de ses vols au Royaume-Uni.

" Nous n'avons pas d'autre choix que d'annuler presque 100 % de nos vols", confirme le transporteur dans un communiqué, ajoutant avoir été contraint à cette décision en l'absence d'information du syndicat Balpa sur le nombre de pilotes grévistes.

Sur son compte Twitter dimanche, Balpa expliquait que, selon ses calculs, chaque jour de grève coûtera à la compagnie aérienne 40 millions de livres (44 millions d'euros). Les voyageurs seront soit remboursés, soit transférés sur un vol ultérieur.

British Airways, propriété du groupe hispano-britannique IAG qui comprend également l'espagnole Iberia et l'irlandaise Aer Lingus, avait proposé à ses clients des remboursements ou des réservations sur des vols à d'autres dates. Les pilotes ont prévu de débrayer lundi et mardi prochains, ainsi que le 27 septembre en raison d'un conflit sur les salaires.


Cest la première fois dans l'histoire de British Airways que les pilotes débrayent massivment. Une évolution jugée insuffisante pour une partie des pilotes, qui avaient pointé les " sacrifices " faits ces dernières années. "Après plusieurs mois de tentatives pour résoudre le conflit salarial, nous sommes extrêmement désolés d'en arriver à ce point", poursuit la compagnie. " Nous restons ouvert à des discussions constructives avec Balpa pour faire aboutir les négociations sur les salaires mais nous ne pensons pas que le syndicat fasse preuve de bonne volonté en demandant davantage à la dernière minute avec une proposition qui coûterait 50 millions de livres de plus", expliquée British Airways.

BA a proposé une hausse de salaire de 11,5% sur trois ans, une offre qui a été refusée par le syndicat. Selon la compagnie, cela porterait le salaire de certains capitaines à plus de 200 000 livres par an.

Interrogé sur ITV, le patron de BA, Alex Cruz, insiste sur le fait que les hausses de salaires proposées sont "bien au-dessus de l'inflation" et rappelle que 90% des salariés de British Airways ont déjà accepté une revalorisation de leur paie. Jeudi soir, les dirigeants de l'emblématique compagnie ont récusé une dernière offre de Balpa qui proposait de renoncer à la grève en échange d'une reprise des négociations.

"Nous espérons pouvoir trouver une solution" mais British Airways "continue de dire publiquement qu'ils veulent négocier alors qu'en privé ils n'y sont pas prêts quand nous les sollicitons", regrette-t-il. La grève a été votée par 93 % des pilotes BA membres du syndicat, indique celui-ci.

Articles Liés