Leclerc prend la pole devant les Mercedes — Grand Prix d'Italie

Leclerc prend la pole devant les Mercedes — Grand Prix d'Italie

Si Charles Leclerc a un contrat qui l'emmène au minimum jusqu'au terme de la saison 2022, Sebastian Vettel n'a plus qu'une saison d'engagement avec la marque italienne au-delà de l'actuelle saison.

Quelle fin de Q3 improbable!

Rebelote en Q3! Alors que Leclerc vient chiper la pole à Lewis Hamilton, c'est Kimi Räikkonen (Alfa Romeo) qui part en tête-à-queue dans la parabolique et termine dans le bac à graviers. Valtteri Bottas était troisième, devant Sebastian Vettel, qui n'avait bénéficié d'aucune aspiration.

Quand la séance a été relancée, les pilotes ont tous attendus pour prendre la piste. Aucun ne voulait être le premier en piste et quand ils ont quitté les stands, ils ont roulé à basse vitesse. "J'ai dû relâcher l'accélérateur alors que cela aurait pu être la pole".

Lewis Hamilton a-t-il voulu se prémunir d'éventuels sifflets à l'arrivée ce dimanche.

Vettel n'a pas non plus perdu de vue l'éventualité que Ferrari utilise cette technique lors des qualifications de demain, mais il admet que les avantages de l'effet d'aspiration pour la voiture seront évidents.


Les Renault ont confirmé leurs bonnes dispositions aperçues lors des essais libres 3: Daniel Ricciardo est 5e, Nico Hülkenberg 6e. Le pilote Ferrari a devancé de 306 et 545 millièmes les deux McLaren de Carlos Sainz Jr et Lando Norris, peut-être motivés par la présence de Fernando Alonso dans le paddock. Stroll n'avait plus été en Q3 depuis cette même course il y a un an.

Suite à un spectaculaire accident en F3 ce samedi matin où la monoplace d'Alex Peroni s'est littéralement envolée en touchant un vibreur, la FIA a décidé de supprimer purement et simplement ce type de bordure dans ce virage avant le début des EL3. Il a percuté le mur de pneus à l'arrière cette fois. Porté par ses supporters, le Monégasque a signé le meilleur temps de la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Italie, cinq jours après avoir triomphé en Belgique.

Antonio Giovinazzi a pris la 11ème place. Côté français, Pierre Gasly (Toro Rosso) finit avec le 10eme temps et Romain Grosjean (Haas) avec le 16eme. Tous trois partiront en fond de grille.

Leclerc a déclaré qu'il ne savait pas si Ferrari opterait pour la tactique de l'aspiration, bien que la vitesse de pointe soit critique sur les longues lignes droites de Monza, mais il ne souhaite que les chances de l'une des deux voitures soient sabordées. Il s'élancera devant Sergio Pérez.

C'est par 22°C dans l'air et 33°C en piste que tous se lancent pour leur première tentative, avec les moteurs débridés! George Russell a réalisé le 18ème temps, devant Robert Kubica.

Articles Liés