Québec veut une étude — Lien maritime interrives

Québec veut une étude — Lien maritime interrives

En avril, un autre incident avait aussi perturbé le transport entre le Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord pendant plusieurs jours.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a mandaté mercredi la Société des traversiers du Québec (STQ) pour mener une étude sur l'avenir des traversiers privés reliant Trois-Pistoles-Les Escoumins et Rimouski-Forestville.

La société d'État du gouvernement du Québec aura comme mission de faire des recommandations sur le maintien des traversées privées entre Rimouski-Forestville ainsi qu'entre Trois-Pistoles et Les Escoumins, et ce, tant à court qu'à long terme.On imagine que les problèmes des derniers mois engendrés suite au départ du F. -A. Autant la mairesse de Forestville que son collègue de Rimouski avaient réclamé l'intervention du gouvernement afin que la STQ puisse en quelque sorte assurer un service essentiel.


D'ici la fin de l'année, la STQSociété des traversiers du Québec doit également proposer des scénarios pour assurer le maintien d'un service minimal en 2020 avec les opérateurs privés actuels.

Une solution durable pour le transport maritime entre les deux régions, ainsi que l'étude complète, doit être déposée au courant de l'année 2020. "L'étude portera notamment sur les retombées des liens maritimes existants, les besoins actuels et futurs en mobilité, ainsi que sur la faisabilité tant opérationnelle que financière de différents scénarios", fait valoir la STQ dans son communiqué.

Articles Liés