Chine-USA: Pékin dépose une plainte à l'OMC

Chine-USA: Pékin dépose une plainte à l'OMC

"Nous nous en tirons très bien dans nos négociations avec la Chine", a écrit Trump dans un article sur Twitter, affirmant que Pékin pourrait difficilement se permettre de traîner les pieds en raison des dommages causés par les tarifs douaniers américains à son économie. "Conformément aux règles de l'OMC, elle protégera fermement ses droits et intérêts légitimes ", a encore souligné le ministère, précisant que la plainte avait été déposée devant l'ORD, l'organe de règlement des différends de l'OMC. La Chine a annoncé lundi qu'elle avait déposé une plainte à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), en réaction à l'entrée en vigueur dimanche aux États unis de nouveaux droits de douane sur des produits chinois représentant des milliards de dollars d'importations annuelles.

Au sommet du G20 d'Osaka fin juin, les présidents américain Donald Trump et chinois Xi Jinping étaient convenus de relancer les négociations commerciales.

Mais la trêve a fait long feu.

Donald Trump a décidé le 23 août dernier de relever encore de cinq points de pourcentage les droits de douane imposés sur 550 milliards de dollars de produits chinois importés, en réponse à la décision de Pékin d'imposer de tarifs punitifs sur 75 milliards de dollars de produits américains.

Pékin devrait rétorquer en augmentant des tarifs douaniers sur 75 milliards de dollars de biens américains dont une partie le 1er septembre également.

De leur côté, les Etats-Unis perçoivent désormais 15% de droits de douane sur plus de 125 milliards de dollars de produits chinois.

Donald Trump se proclame "l'Elu" dans la guerre commerciale face à la ChineGuerre commerciale: après la Chine, Donald Trump s'attaque à l'Europe!

Plus de 250 milliards sur les quelque 540 milliards (montant de 2018) étaient jusqu'à présent surtaxés.


"Nous avons des échanges avec la Chine, des réunions sont programmées, des appels sont effectués".

"Nous allons remporter la bataille", a ajouté Trump qui, depuis le début du conflit commercial, alterne dans sa communication optimisme et critiques des pratiques commerciales de la Chine.

Le Président des États-Unis, Donald Trump, prend la parole lors d'une réunion d'information sur l'ouragan Dorian organisée par l'Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA) au siège de la FEMA à Washington, le 1er septembre 2019.

La stratégie américaine s'est pour le moment révélée inefficace bien qu'elle pèse sur l'économie chinoise.

Pour l'heure, la partie chinoise n'a pas confirmé la tenue de tels entretiens. Refusant de négocier sous la menace, Pékin se montre inflexible. Et, au-delà de la Chine, l'économie de la planète, largement soutenue par les échanges commerciaux, va se détériorer, a maintes fois alerté cette institution.

"Les données indiquent que l'érosion de la confiance des consommateurs due aux politiques tarifaires est maintenant bien engagée", a réagi vendredi Richard Curtin, l'économiste dirigeant cette enquête bimensuelle.

Pour sa part, la Chine a appliqué des taxes de 5 à 10 % sur 1717 produits américains issus d'une liste de 5 078 biens, qui sera aussi intégralement taxée le 15 décembre, ainsi qu'une taxe de 5 % sur le pétrole américain, mesure qui n'avait en revanche pas été préalablement annoncée.

Articles Liés