Rentrée reportée pour cinq écoles proches de Notre-Dame — Pollution au plomb

Rentrée reportée pour cinq écoles proches de Notre-Dame — Pollution au plomb

L'Agence régionale de santé d'Île-de-France recommande de nouveaux prélèvements.

Le tribunal de grande instance de Paris a refusé de répondre favorablement à la demande d'un père de famille, qui réclamait un diagnostic, et d'éventuelles mesures d'assainissement, sur la pollution au plomb à l'école privée Sainte-Clotilde, où ses trois enfants sont scolarisés.

Dans un communiqué le rectorat de Paris explique avoir demandé le report de la rentrée: "Les recommandations formulées ce vendredi 30 août par l'ARS sur les établissements privés ont conclu que cinq d'entre eux doivent encore être soumis à des mesures complémentaires: nettoyage pour deux écoles dont les seuils sont supérieurs aux moyennes nocives, et prélèvements supplémentaires et fiables pour les trois autres dans l'attente de valeurs exploitables et de l'éventuel nettoyage de décontamination".

Des analyses effectuées sur les enfants de cette famille avaient révélé " des concentrations qui ont pu être supérieures dans les mois ayant suivi l'incendie " de la cathédrale Notre-Dame, le 15 avril, mais toujours en deçà des seuils réglementaires.


L'examen des prélèvements "fait apparaître que, pour Saint Thomas d'Aquin, Saint Clothilde, Saint Jean Gabriel et Saint Victor, la méthodologie utilisée dans les rapports d'analyse (.) concernant les espaces intérieurs ne permet pas de porter une appréciation quant à la réalité de l'exposition au plomb: volumes de prélèvements insuffisants, localisation imprécise, valeur limite de quantification inadaptée", a relevé l'ARS. Il s'agit des écoles Sainte-Catherine (5e), Sainte-Clotilde (7e), Saint-Jean-Gabriel (4e), Saint-Thomas d'Aquin (7e), Saint-Victor (5e).

Concernant l'école Saint-Victor, une valeur élevée de plomb a été identifiée dans un espace d'une courette extérieure, et un test de dépistage est recommandé.

Un premier avis sanitaire du 7 juin concernait toutes les écoles recevant de jeunes enfants à proximité de la cathédrale. Ce protocole a été mis en œuvre par la Ville de Paris pour les écoles publiques.

"À ce jour, tous les établissements publics sont conformes aux normes de sécurité et accueilleront leurs élèves lundi 2 septembre", a souligné le Rectorat. "Le même cadre d'investigations est appliqué par l'ARS aux écoles publiques et privées", a-t-il insisté.

Articles Liés