Le Mate 30 sera lancé sans Android — Affaire Google-Huawei

Le Mate 30 sera lancé sans Android — Affaire Google-Huawei

Huawei ne se laisserait pas déstabiliser et prévoirait tout de même un lancement officiel le 18 Septembre prochain, à Munich. Google n'a pas indiqué s'il l'avait fait pour Android et les applications et services connus sous le nom de Google Mobile Services, bien qu'il ait exprimé par le passé son souhait de continuer à fournir Huawei.

Un porte-parole de Google a déclaré à Reuters que le "Mate 30" ne pourrait pas être vendu avec la version sous licence d'Android et les applications et services Google associés en raison de l'interdiction.

Le fabricant chinois risque donc de rencontrer de sérieuses difficultés pour vendre ses nouveaux smartphones haut de gamme sur les marchés internationaux, et notamment en Europe, si les services GMS ne sont pas préinstallés, même en conservant Android à bord. Sera-t-elle contrainte d'utiliser son système d'exploitation HarmonyOS?

C'est ce qu'affirme Reuters d'après les déclarations de représentants de Google / Alphabet, ces derniers soulignant que le report des sanctions décidé par le gouvernement US envers Huawei ne concernait pas les nouveaux produits. Le PDG de Huawei a cependant déclaré la semaine dernière qu'Harmony n'était pas prêt à être lancé sur les smartphones.


Le "Mate 30", conçu pour fonctionner sur les nouveaux réseaux mobiles 5G, doit être le premier lancement majeur de Huawei depuis que les Etats-Unis ont placé le 16 mai le groupe chinois sur une liste noire lui interdisant d'acheter des produits comportant au moins 25% de composants issus d'une technologie ou de matériaux américains.

Huawei peut probablement utiliser une version libre ("open source") d'Android sans tomber sous le coup de l'interdiction américaine de vente. Joe Kelly, porte-parole de Huawei a confirmé à Reuters que " Huawei continuera d'utiliser le système d'exploitation Android et l'écosystème [Google] si le gouvernement américain nous y autorise ". Malgré tout, les choses sont encore fluides: les entreprises américaines peuvent demander des exemptions pour continuer à travailler avec Huawei.

Google, Huawei et le département du Commerce américain n'ont pas commenté cette affaire au moment de la rédaction de cet article.

Articles Liés