Une ville allemande promet un million d'euros à celui qui prouvera qu'elle n'existe pas

Une ville allemande promet un million d'euros à celui qui prouvera qu'elle n'existe pas

À condition d'être Allemand et majeur, n'importe qui peut ainsi tenter d'apporter la preuve irréfutable de la non-existence de la ville. C'est ce qu'a avancé, en plaisantant, Achim Held, un étudiant en informatique, en 1993. Pour lui, la ville ferait partie d'une vaste conspiration. Dès lors, le "complot de Bielefeld" est né et va traverser les années. Rien de particulier donc, si ce n'est que depuis 25 ans, le maire Pit Clausen se bat pour prouver qu'elle existe bel et bien.

Même Angela Merkel, dans un discours en 2012, s'est amusée de cet hoax (canular sur internet): alors qu'elle évoquait le nom de la ville, elle n'a pas pu s'empêcher de glisser à la fin de sa phrase: " Si toutefois elle existe... Le problème, c'est que cette blague potache est devenue un classique en Allemagne. "J'y suis allée", comme l'explique le magazine Focus.

Partageant le proverbe selon lequel les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures, les autorités de Bielefeld ont estimé que cette blague avait assez duré.


Une blague vieille de 25 ans assure que la ville de Bielefeld ne serait qu'une invention issue d'une conspiration, explique la " Süddeutsche Zeitung ". "Les textes, photos et vidéos sont autorisés", précise le règlement du concours, qui promet la jolie récompense d'un million d'euros à celui qui sera capable de porter une théorie crédible. Les organisateurs sont formels: ils sont sûrs à 99,9 % de pouvoir " réfuter toutes les preuves " apportées.

Les participants ont jusqu'au 4 septembre pour envoyer leurs preuves que Bielefeld n'existe pas. C'est pourquoi la société Bielefeld Marketing, qui dirige le processus de valorisation de la ville, a décidé de lancer ce concours insolite.

Articles Liés