Un Français tué par un grizzli alors qu'il campait — Canada

Un Français tué par un grizzli alors qu'il campait — Canada

L'ours a saisi Julien "au cou et à l'épaule avant de l'emporter dans la forêt", précisent nos confrères.

Les autorités canadiennes disent que la victime et son amie Camille étaient en train de dormir lorsqu'un grizzly a fait irruption sur le campement.

Ce franco-canadien de 44 ans habitant la Seine-Saint-Denis était en voyage artistique au Canada, selon Le Parisien.

Le quadragénaire, compositeur et preneur de son, voyageait avec son amie et membre de son duo dans le cadre d'une création musicale.

Il voulait aller même plus loin en Antarctique, c'était son rêve. Le projet était de " descendre, en autonomie, le fleuve Mackenzie en canoë-kayak, depuis Fort-Providence jusqu'à Inuvik, (environ 1500 kilomètres) dans le grand nord canadien ".


"Pendant l'aventure, Julien enregistrera et s'inspirera des sons insolites qu'il entendra là-bas et Camille prendra des photos", racontaient-ils sur le site Internet en détaillant leur projet.

L'an passé, dans l'ensemble du Canada, trois personnes avaient été tuées par des plantigrades dans deux incidents distincts: un chasseur inuit avait été attaqué en août par un ours polaire, sur les rives de la baie d'Hudson dans le Nunavut, et en novembre une femme et son bébé de dix mois avaient été mortellement agressés par un grizzly dans le territoire du Yukon. "Il voulait avant tout transmettre par sa musique au public son amour et son respect pour la nature". Il souhaitait enregistrer des sons et faire des photographies. Il avait ensuite composé sa "Symphonie australe" à partir de ces enregistrements.

Si les films hollywoodiens prétendent le contraire, les attaques d'ours sont plutôt rares dans la région.

D'après la revue Nature, l'accroissement du tourisme et de la population humaine augmente statistiquement les occasions de rencontres avec des ours.

Articles Liés