Les autorités américaines accordent un délai de 90 jours au groupe — Huawei

Les autorités américaines accordent un délai de 90 jours au groupe — Huawei

Or, l'équipementier chinois bénéficie encore, à ce jour, d'une " licence générale temporaire ".

Maintenant que ces 46 nouvelles filiales sont sur ladite liste des entités, toutes les entreprises américaines souhaitant travailler avec elles ont l'obligation d'obtenir l'aval du département du Commerce.

Mais le vent pourrait tourner. Les États-Unis sont sur le point d'accorder un nouveau délai de 90 jours pour que le constructeur chinois puisse toujours se fournir chez des sociétés américaines, selon Reuters.

Ce geste a été perçu comme une concession à la Chine et un demi-aveu que les tarifs douaniers pouvaient bien avoir un impact sur l'économie américaine, même si le principal conseiller du président en matière de commerce, Peter Navarro, a tenté sur plusieurs émissions dominicales de convaincre du contraire.


Malgré le doute laissé par une récente déclaration du président Donald Trump qui indiquait "ne pas vouloir du tout faire affaire avec Huawei ", ce sursis est finalement prolongé de 3 mois. Cette liste symbolise aussi le fait que l'entreprise est considérée comme une menace pour la sécurité nationale du pays. Et je crois vraiment que les médias ont couvert [l'affaire] un peu différemment de cela. Il n'a toutefois pas précisé quel pan d'activité, de l'infrastructure (équipement réseau, 5G incluse) ou des terminaux (Huawei vient de dévoiler HarmonyOS pour smartphones), serait concerné potentiellement.

Finalement, les deux camps avaient repris langue au plus haut niveau, entre Donald Trump et Xi Jinping, en marge du sommet du G20 à Osaka en juin.

Plus tôt dans la journée, son principal conseiller économique, Larry Kudlow, avait affirmé que Washington et Pékin tentaient activement de remettre sur les rails les négociations pour mettre un terme à cette guerre commerciale qui pèse sur les perspectives de croissance mondiale.

"Alors que nous continuons d'exhorter les consommateurs à abandonner les produits de Huawei, nous reconnaissons qu'il faut plus de temps pour éviter toute perturbation", a indiqué le secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, pour justifier la décision des autorités américaines.

Articles Liés