ASAP Rocky est très déçu à propos du verdict d'un tribunal suédois

ASAP Rocky est très déçu à propos du verdict d'un tribunal suédois

Suite et fin. Un mois et demi de rebondissements auront mené à une décision nette de la justice suédoise: A$AP Rocky et deux membres de son entourage ont été reconnus coupables.

Ensemble, ils devront payer 12 500 couronnes (1 200 euros) au titre des dommages et intérêts à leur victime. Le parquet a requis six mois de prison ferme, estimant qu'ASAP Rocky et ses coprévenus ont agressé la victime alors qu'ils avaient pour eux le nombre et la force physique. Libéré le 2 août à l'issue de trois jours de procès et rentré aux Etats-Unis, il ne sera pas présent lors du prononcé.

Et bien que le Musicien fit comprendre qu'il n'avait rien contre les Gens en Suède, et a même remercié, que beaucoup d'entre vous pour sa Libération eu, empêché une A$AP ses Fans non pas le "F**k la Suède!" Le président Donald Trump a accusé fin juillet Stockholm de mépriser le sort des Noirs américains et a dépêché au procès son envoyé spécial chargé des Affaires liées aux otages, Robert O'Brien.

Le verdict a été rendu ce mercredi en l'absence du rappeur américain de 30 ans, Rakim Mayers, connu sous le nom de A$AP Rocky.


Frappé au sol, humilié, le jeune homme pris à partie décidera alors de déposer plainte, ce qui conduira à l'arrestation et à l'incarcération du rappeur américain. Sur un enregistrement amateur d'abord diffusé par le site spécialisé dans les célébrités TMZ et retransmis lors du procès, l'artiste, en visite dans la capitale suédoise pour un concert, met au sol un jeune homme puis lui assène des coups. "Nous avons essayé de nous éloigner, quand nous nous sommes éloignés nous avons été suivis", a confié à la barre ASAP Rocky avant de préciser que le comportement intrépide de la victime, un afghan de 19 ans, lui avait fait peur.

Ce dernier dit lui avoir été 'frappé' par quatre personnes.

"J'espère que nous n'aurons pas besoin de retourner en prison ou quoi que ce soit comme ça, ce serait fou", a-t-il déclaré dimanche devant le Real Street Festival, en Californie, pour sa première apparition publique depuis sa libération.

Articles Liés