Urgences : un patient reste 120 heures sur un brancard à Saint-Étienne

Urgences : un patient reste 120 heures sur un brancard à Saint-Étienne

Allongé sur un brancard pendant cinq jours, dans un couloir, en attendant qu'un lit se libère.

Des patients restant plus de 70 heures sur des brancards ne sont pas rares, et la situation empirerait de jour en jour. Des faits qui posent ainsi un gros problème quant à la dignité des malades mais qui engage aussi leur état de santé déjà détérioré.


"Ils repartent avec des débuts d'escarres, des rougeurs, parce qu'ils sont restés trop longtemps sur les matelas. On fait ce qu'on peut pour les masser mais on n'est pas assez", a ainsi expliqué une aide soignante. En grève depuis près de deux mois, le personnel dénonce des conditions indignes.

Articles Liés