Une épidémie de fièvre jaune déclarée à Abidjan, 89 cas confirmés — Santé

Une épidémie de fièvre jaune déclarée à Abidjan, 89 cas confirmés — Santé

Il faut espérer que les autorités mettent fin à ce retour de la fièvre jaune en Côte d'Ivoire.

"89 cas confirmés dont un mort", précise cette note signée du Dr Eugène Aka Aouélé. Le ministère de la santé rappelle aussi d'un patient serait décédé suite à cette épidémie.

Quatre-vingt-neuf personnes ont contracté la fièvre jaune ces dernières semaines en Côte d'Ivoire, pour la plupart à Abidjan, et l'une d'entre elles est décédée, selon le ministère ivoirien de la Santé dans un communiqué.


Dans un communiqué dont copie est parvenue à Linfodrome, le ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique, Dr Eugène Aka Aouélé confirme 89 cas dont un décès. Conformément aux règlements en vigueur, selon ledit communiqué la déclaration de l'épidémie a été faite à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Par conséquent, une investigation épidémiologique a également été réalisée afin d'évaluer le risque de propagation et orienter la stratégie de lutte. Il s'agit de l'élimination des gîtes larvaires (vieux pneus, canaris, pots de fleur, objets abandonnés...).

Le ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique recommande aux personnes non vaccinées de se faire vacciner contre la fièvre jaune dans les centres de santé ou dans les antennes de l'Institut National d'Hygiène Publique.

Cette autre épidémie apparaît à l'heure même où le gouvernement a récemment lancé une campagne contre la dengue à Abidjan, "des maladies virales transmises par un même moustique. Le vaccin antiamaril est sûr et peu coûteux; une seule dose confère une protection à vie contre la maladie sans qu'il soit besoin d'administrer une dose de rappel".

Articles Liés