Que Choisir : des substances toxiques et indésirables dans les cosmétiques

Que Choisir : des substances toxiques et indésirables dans les cosmétiques

Déjà à l'origine de l'application QuelCosmetic, l'UFC-Que Choisir a sélectionné 171 produits parmi les 170.000 références (dentifrices, shampooing, déodorants, crèmes hydratantes, après-rasages...). Dans un guide, l'association présente les résultats de ces analyses de manière pédagogique et compréhensible, donnant ainsi "les clés pour garantir à chaque profil de consommateur et pour chaque usage une utilisation en toute sécurité".

Parmi les 143 substances qui inquiètent UFC-Que Choisir, le dioxyde de titane trouve une place particulière.

Un produit cosmétique sur trois contient des perturbateurs endocriniens, des substances toxiques irritantes ou fortement allergisantes. Avec l'analyse des produits cosmétiques, il propose également des sélections de produits sains et pas coûteux pour aider les consommateurs à faire le bon choix.


Des exemples? Le propylparaben a été retrouvé dans des crèmes hydratantes comme le lait hydratant Mixa intensif peaux sèches anti-dessèchement ou encore dans le shampoing Neutrogena T/Gel 2-en-1 pour cheveux secs et fragilisés.

"Malgré les alertes exprimées par les scientifiques, pas moins de 143 substances préoccupantes restent encore autorisées", alerte l'association qui pointe du doigt plusieurs grandes marques et le lobbying des industriels couplé à la lenteur des procédures des instances européennes pour expliquer cet état de fait. L'information des consommateurs est donc d'autant plus importante que, loin de se limiter aux seuls produits alimentaires, le dioxyde de titane est présent dans près de 7.000 produits cosmétiques susceptibles d'être ingérés, tels que des dentifrices, des baumes et rouges à lèvres, des bains de bouche, y compris dans leurs versions destinées aux enfants!

Articles Liés