Un adolescent harcelé et menacé pour avoir ironisé sur La Mecque

Un adolescent harcelé et menacé pour avoir ironisé sur La Mecque

Samedi, il avait posté une photo du pèlerinage à la Mecque avec la légende " Ptdr y'a du monde à InZeBoite ", en référence au jeu télévisé du même nom diffusé sur la chaîne Gulli.

Une blague publiée qui lui vaut de nombreuses insultes et menaces. Les vainqueurs se testent ensuite à la "Boîte noire", un labyrinthe où ils doivent progresser dans le noir.

La plaisanterie n'était pas du goût de bon nombre d'internautes, et les réactions indignées ont immédiatement commencé à fleurir, accusant le jeune homme de manquer de respect à la religion musulmane. Le nom et l'adresse de l'établissement dans lequel Hugo est scolarisé ont d'ailleurs été diffusés, ce qui a forcé l'internaute, terrifié, à présenter des excuses. L'ado publie alors rapidement un message d'excuses: "Je ne savais pas que ça allait prendre autant d'ampleur, encore désolé laissez-moi en vie".

Sur Twitter, nombreux ont été les utilisateurs à défendre l'adolescent avec le hashtag #JeSoutiensHugo.


Suite à la publication de son tweet, le jeune homme est devenu la cible de nombreuses insultes et même de menaces de mort. Dans un tweet publié dimanche, elle a annoncé avoir signalé les publications "illicites" à la plateforme Pharos, gendarme d'internet. Il a aussi tenté d'appeler au calme, en relativisant la portée de son tweet, comme le relate franceinfo : "Je n'ai jamais voulu offenser quelqu'un dans ce tweet arrêtez de vouloir la violence pour rien, il y'a bien pire dans ce monde et sur Twitter". "La France est une République laïque où chacun peut critiquer et se moquer des religions sans être menacé de mort pour cela!".

"Le blasphème n'existe pas". "En revanche, le cyber-harcèlement en meute est puni depuis cet été par la loi", a-t-elle écrit accompagnant son tweet de #JeSoutiensHugo.

Le philosophe Rapahël Enthoven a également réagit "Le problème des intégristes n'est pas la foi, mais l'impiété".

Articles Liés