Les clubs amateurs disent "non" à un sélectionneur étranger — XV de France

Les clubs amateurs disent

Mais Warren Gatland ou Joe Schmidt - choix N.1 de Laporte car francophone - ne viendront pas à Marcoussis à la rescousse d'une sélection française en crise de résultats depuis une décennie.

59% des clubs ayant répondu par mail se sont prononcés contre la nomination d'un sélectionneur étranger pour 2023!

L'étau se resserre. Invité du Super Moscato Show ce vendredi sur RMC Sport, Bernard Laporte a laissé entendre qu'il souhaitait dévoiler l'identité du prochain sélectionneur du XV de France au cours du mois de mai prochain. Mais le résultat de ce référendum électronique, réalisé de mardi à jeudi à raison d'une voix par club, sonne comme un double désaveu pour l'équipe dirigeante.


"Je respecterai ce choix", a réagi Laporte qui avait, fin 2017, licencié Guy Novès, nommé par son prédécesseur Pierre Camou et avec lequel il entretenait une inimitié notoire, pour mauvais résultats après une série de sept matchs sans succès. Bernard Laporte a d'ailleurs pris la décision de désigner un nouveau sélectionneur avant même la Coupe du monde.

Avec 5 victoires en 16 matchs, Brunel n'a pas fait mieux en un an. Le sélectionneur qui succédera à Jacques Brunel après le Mondial au Japon (20 septembre - 2 novembre) et aura la charge de redresser un XV de France à la dérive, sera. bleu, blanc, rouge. Pour en prendre les commandes ensuite? S'il est un technicien reconnu, il pêche clairement en ce qui concerne le relationnel, lui qui est également décrié pour " ses côtés cassants ". Franck Azéma, le directeur sportif de Clermont, et Ugo Mola, l'entraîneur de Toulouse, sont d'autres techniciens appréciés mais déjà sous engagement. Christophe Urios, qui était le premier favori après le titre de champion de France surprise remporté avec Castres, avait préféré s'engager avec Bordeaux-Bègles faute de garantie.

Articles Liés