TESLA : et Panasonic auraient suspendu leurs plans concernant Gigafactory 1

TESLA : et Panasonic auraient suspendu leurs plans concernant Gigafactory 1

La sécurisation de l'approvisionnement en batteries des chaînes d'assemblage constitue l'un des facteurs clés de succès du marché de masse des véhicules électriques.

Parmi les valeurs du jour, Tesla a lâché 2,77% après des rumeurs selon lesquelles le constructeur de véhicules électriques et le japonais Panasonic auraient décidé de geler des milliards de dollars d'investissements prévus dans son usine géante de batteries aux Etats-Unis.

"Panasonic a installé une capacité de production de batteries de 35 GWh dans la Gigafactory 1 de Tesla avant la fin mars 2019, conformément à la demande croissante", a réagi Panasonic.

Nikkei rapporte que Tesla et Panasonic auraient suspendu leurs plans visant à accroître la capacité de leur usine américaine Gigafactory 1 (Nevada) de 50% d'ici 2020 pour des raisons financières.

"Nous allons bien évidemment continuer à effectuer de nouveaux investissements dans la méga-usine 1 (Nevada, NDLR) si besoin", a déclaré à l'AFP un porte-parole de Tesla, semblant réfuter les informations du Nikkei.


"Cependant, nous pensons que l'amélioration des installations de production existantes peut générer une production bien supérieure à ce que l'on pensait auparavant". "En fonction de l'évolution de la demande, Panasonic étudiera des investissements supplémentaires au-delà de 35 GWh en collaboration avec Tesla".

Panasonic est le fournisseur exclusif de cellules de batterie pour Tesla, qui est pour sa part le plus gros client du groupe japonais pour les batteries. En février, Tesla a annoncé avoir approuvé la société de stockage d'énergie américaine Maxwell Technologies Inc., ce qui a réduit sa participation dans Panasonic. Contrairement à la Gigafactory 1, Tesla compte y produire à la fois des batteries et des voitures.

Les livraisons de voitures par Tesla au cours du premier trimestre ont été moins nombreuses que prévu, ce qui a causé des inquiétudes chez les investisseurs en actions et en obligations plus tôt ce mois-ci, ce qui a renforcé l'inquiétude de Wall Street concernant ses flux de trésorerie futurs.

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Articles Liés