L'OCDE préconise de garder le cap des réformes — France

L'OCDE préconise de garder le cap des réformes — France

Le gouvernement doit poursuivre et même aller plus loin dans les réformes, selon le rapport bisannuel sur l'économie française de l'OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économiques) remis ce mardi au ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.Alors qu'Emmanuel Macron doit bientôt préciser les orientations retenues à l'issue de trois mois de concertation du Grand débat, l'Organisation prévient: "Une croissance plus forte et plus inclusive demandera des réformes ambitieuses ".Tout d'abord, l'OCDE fait un constat: la croissance en France devrait être de 1,3 % en 2019 et en 2020, soit légèrement au-dessous des prévisions budgétaires du gouvernement. Un article de notre partenaire La Tribune.

L'OCDE recommande au gouvernement français d'axer les politiques "sur des stratégies à long terme pour revitaliser la croissance, améliorer les finances publiques, créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité et assurer une société plus inclusive et plus cohérente" et s'est dit favorable à une réforme du système des retraites.

L'OCDE précise que les mesures déjà prises par le gouvernement pourraient relever le PIB par habitant de 3,2 % à un horizon de 10 ans et celles proposées dans son étude porteraient cet accroissement à 5,1%. OCDE Mesures qui devraient bénéficier "pour l'essentiel aux ménages à revenus moyens et à ceux relevant de la tranche inférieure", estiment ces experts.

" Le gouvernement a entrepris des réformes courageuses pour stimuler l'activité économique, augmenter le revenu disponible des bas salaires et placer les finances publiques sur une trajectoire plus viable. La France devrait tirer profit de ce programme de réformes et prendre encore d'autres mesures pour améliorer l'efficience de la dépense publique, créer des emplois de qualité et faire en sorte que l'économie de demain bénéficie à tous", a commenté le secrétaire général de l'OCDE Angel Gurría.


L'étude souligne la nécessité d'un renforcement des compétences et de l'insertion dans l'emploi de la main-d'œuvre peu qualifiée.

L'OCDE a également appelé à "améliorer le fonctionnement du marché du travail, renforcer la concurrence, limiter les dépenses publiques et réduire à terme les taux de prélèvements obligatoires". Il faudrait fixer des objectifs précis de maîtrise des dépenses publiques tout en veillant plus particulièrement à ce que l'investissement et les dépenses sociales soient correctement ciblés pour contribuer à une croissance plus vigoureuse et plus verte.

De plus, continuer à augmenter la taxation environnementale tout en accompagnant les populations les plus affectées favoriserait aussi la transition écologique.

Articles Liés