La Société Générale va supprimer 1.600 postes, dont environ 700 en France

La Société Générale va supprimer 1.600 postes, dont environ 700 en France

La Société générale a annoncé qu'elle mettrait au régime la BFI, après avoir beaucoup souffert de la chute des marchés fin 2018.

Comme prévu, la banque de financement et d'investissement (BFI) va payer le plus lourd tribut: Société Générale prévoit 1.200 suppressions de postes dans cette seule division baptisée " GBIS", soit environ 6 % des effectifs de ce pôle au niveau mondial.

Le plan de réorganisation doit être présenté aux élus du personnels ce mardi matin.


Dans l'Hexagone, la banque souhaite supprimer environ 500 postes dans la BFI et 171 dans son activité de banque de détail et de services financiers internationaux, d'après la CFDT et la CGT. Pour le reste du monde, aucun détail n'a été donné. Ces suppressions de postes doivent se faire dans le cadre d'une rupture conventionnelle collective (RCC), c'est-à-dire via des départs volontaires, a indiqué Khalid Bel Hadaoui, de la CFDT Société Générale. La banque a en effet engagé depuis 2015 un vaste plan de transformation de sa banque de détail en France destiné à préserver sa rentabilité tout en répondant à l'évolution numérique du secteur et des usages de sa clientèle.

Il y a deux mois, le directeur général de Société Générale, Frédéric Oudéa, avait annoncé un nouveau plan d'économie de 500 millions d'euros, en BFI, à horizon 2020. La banque emploie 148 000 personnes dans le monde, dont 20 000 dans la banque de financement et d'investissement.

Articles Liés