Le Boeing d'Ethiopian Airlines voulait faire demi-tour

Le Boeing d'Ethiopian Airlines voulait faire demi-tour

La compagnie Ethiopian Airlines dont un Boeing 737 MAX 8 s'est écrasé dimanche près d'Addis Abeba, faisant 157 morts, a annoncé jeudi avoir envoyé les boîtes noires à Paris où elles seront analysées.

Boeing devrait modifier dans une dizaine de jours le système anti-décrochage MCAS mis en cause dans l'accident du 737 MAX 8 de Lion Air en octobre dernier, ont indiqué ce vendredi 15 mars à l'AFP deux sources proches du dossier.

La lecture des boîtes noires a été confiée au Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), un organisme public français.

Il a été sollicité par les autorités éthiopiennes dirigeant l'enquête sur l'accident, parce qu'elles ne sont pas équipées pour examiner ces boîtes.

La première boîte noire contient les paramètres de vol, la seconde, les conversations et alarmes du cockpit qui ont été enregistrées jusqu'à l'accident.

Boeing a annoncé jeudi 14 mars la suspension des livraisons de ses avions moyen-courriers 737 MAX, qui ont été interdits provisoirement de vol dans le monde après deux accidents récents d'appareils de ce type, l'un d'Ethiopian Airlines, l'autre de Lion Air.

L'Agence américaine de l'aviation (FAA) a ordonné mercredi de clouer au sol "provisoirement" les Boeing 737 MAX 8 et 9 aux Etats-Unis, dans le sillage des autorités de sécurité aérienne dans le monde entier.


Washington a alors justifié ce choix par la collecte de "nouvelles données" satellitaires fournies par le Canada, montrant des similarités entre l'accident d'Ethiopian Airlines et celui de Lion Air, citant la trajectoire des avions et des accidents survenus quelques minutes après le décollage.

"Break, break, demande retour à la maison", lance le commandant aux contrôleurs aériens alors qu'il tente d'éviter deux autres vols approchant l'aéroport, selon des déclarations du quotidien américain sur la base d'une personne ayant eu accès aux échanges entre l'équipage et ces contrôleurs.

"Boeing garde une confiance totale en la sécurité du 737 MAX", avait assuré le groupe après l'annonce mercredi de la décision de bannir du ciel son nouvel appareil, version remotorisée de son best-seller, le Boeing 737.

L'enquête sur l'accident de Lion Air a pour le moment mis en cause un dysfonctionnement sur le système de stabilisation en vol destiné à éviter un décrochage de l'avion, le " MCAS " (Maneuvering Characteristics Augmentation System).

Et plusieurs pilotes américains ont également rapporté avoir été confrontés à un dysfonctionnement de ce dispositif.

Le 737 MAX 8 de Lion Air s'était écrasé en octobre dernier quelques minutes après le décollage, entraînant la mort de 189 personnes.

"Nous suspendons la livraison des 737 MAX jusqu'à ce que nous trouvions une solution", a déclaré à l'AFP un porte-parole, ajoutant que l'avionneur américain poursuivait en revanche leur production. Il devrait informer les autres compagnies aériennes clientes au plus tôt la semaine prochaine, a-t-elle poursuivi.

Articles Liés