Enquête aux Etats-Unis sur des accords de partage de données — Facebook

Enquête aux Etats-Unis sur des accords de partage de données — Facebook

En décembre 2018, le New York Times révélait que Facebook a secrètement partagé les données de ses utilisateurs avec plus de 150 entreprises. Un grand jury [en droit américain, il s'agit d'une institution au sein d'un tribunal chargée d'enquêter sur des crimes, NDLR] fédéral à New York aurait ainsi convoqué au moins deux fabricants d'objets connectés, qui ont bénéficié de ces accords, à venir témoigner sur le sujet. "Nous faisons des témoignages publics, répondons aux questions et promettons que nous continuerons à collaborer", explique un porte-parole de Facebook à The Verge, insistant sur le fait que Facebook joue cartes sur table avec la justice.

Une amende devait être infligée à Facebook par les autorités américaines après le scandale Cambridge Analytica, le cabinet d'analyses qui a eu accès aux données de 50 millions d'utilisateurs.

Les actions de Facebook ont baissé de 1,5% après les heures de négociations mercredi.

Comme si c'était un moyen de souligner les défis de l'entreprise, Facebook et ses autres réseaux sociaux ont subi l'une des pires pannes techniques de leur histoire mercredi, empêchant les utilisateurs et les annonceurs d'accéder aux sites pendant une grande partie de la journée.


Le New York Times précise ne pas connaître la date à laquelle l'enquête a été ouverte. Elus, régulateurs et enquêteurs dans le monde entier cherchent à déterminer si Facebook a caché d'une façon ou d'une autre les détails de ses pratiques de partage de données.

Ces partenariats ont pour la plupart été révoqués par Facebook, mais l'affaire n'en restera pas là: le quotidien new-yorkais révèle à présent que des procureurs fédéraux mènent une enquête criminelle sur ces transactions autour des données d'utilisateurs.

Selon les défenseurs de la confidentialité, ces partenariats secrets violent l'accord passé entre Facebook et la FTC en 2011. Le Département de la Justice des États-Unis a refusé de commenter l'article.

Articles Liés