Wonder woman vole au secours d'une actrice sermonnée par Netanyahu — Israël

Wonder woman vole au secours d'une actrice sermonnée par Netanyahu — Israël

La comédienne Gal Gadot, qui interprète "Wonder Woman " à l'écran, a volé au secours de Rotem Sela, une autre actrice israélienne.

"Ce n'est pas une question de droite ou de gauche. Juif ou Arabe. Laïc ou religieux", a ajouté Gal Gadot.

"C'est une question de dialogue, de dialogue pour la paix et la sécurité, et de tolérance les uns envers les autres", a-t-elle conclu, repostant le message publié par Rotem Sela et lui assurant qu'elle était "une source d'inspiration".

Dans son partage M. Altun a identifié le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en citant les propos d'Einstein: " La folie, c'est de se comporter de la même manière et s'attendre à un résultat différent ".

La droite affirme pour sa part régulièrement que les députés arabes israéliens sont des agents de la cause palestinienne.

M. Netanyahu a été accusé par l'opposition d'avoir diabolisé les Arabes israéliens avant les élections, dans le but d'augmenter le taux de participation des électeurs de droite.

"Quand est-ce que quelqu'un dans ce gouvernement dira enfin aux gens qu'Israël est un Etat de tous ses citoyens et que tous les gens ont été créés égaux", s'est émue Rotem Sela sur Instagram. "Même les Arabes - incroyable mais vrai - sont des êtres humains, et les Druzes, et les homosexuels aussi, ainsi que les lesbiennes, et - quel choc - les gauchistes ",.


"L'Etat d'apartheid qu'il dirige occupe des territoires palestiniens, tue des femmes et des enfants et emprisonne les Palestiniens sur leur propres terres".

M. Netanyahu a réagi en déclarant que tous les citoyens, y compris les Arabes, jouissaient de l'égalité des droits, mais a rappelé l'existence d'une loi controversée, adoptée l'année dernière, selon laquelle Israël est l'État-nation du peuple juif.

Ce texte, figurant parmi les lois fondamentales qui font office de constitution, a été très critiqué en Israël et à l'étranger.

Le président israélien Reuven Rivlin, qui a surtout un rôle protocolaire, est intervenu lundi dans la campagne pour en dénoncer le ton.

" Comme vous l'avez écrit, il n'y a pas de problème avec les citoyens arabes d'Israël".

"Mais Israël est aussi le seul et unique Etat juif", avec l'étoile de David sur son drapeau, l'hébreu pour langue officielle et le droit pour tous les juifs dans le monde de venir vivre en Israël, a-t-il dit.

Articles Liés