Paris-2024 révolutionne ses Jeux olympiques

Paris-2024 révolutionne ses Jeux olympiques

Comme attendu, il s'agit de l'escalade, du skateboard, du surf et du breakdance. En 2017 la FIM mettait en place la première Coupe du Monde de trial électrique, Trial E. Pas de bruit, pas de combustion de carburant et de rejets néfastes, au même titre que le skateboard, le surf ou l'escalade sportive qui apparaitront aux JO de Tokyo 2020, le Trial-E a sa chance pour être accepté par le Comité International Olympique pour Paris 2024. D'autres sports étaient candidats pour intégrer les Jeux Olympiques: le karaté, le baseball/softball - qui figureront aux JO de Tokyo en 2020 - la pétanque ou le squash.

"C'est le pas en avant le plus important du breakdance depuis que cette discipline existe", s'est enthousiasmé Mounir Biba, capitaine des Vagabond Crew, invité jeudi par Paris-2024.

"Nous proposons de faire entrer le breakdance et ses célèbres battles aux Jeux de Paris 2024 pour la première fois de l'histoire des Jeux", poursuit le comité d'organisation des JO parisiens, visiblement pas peu fier de casser les codes en osant ce qui semblait encore impensable avant que la discipline ne fasse parler d'elle lors des JO 2018 de la Jeunesse de Buenos Aires, où l'épreuve mixte avait fait un carton et qui avait vu les Tricolores se distinguer. Le Cojo avait aussi indiqué que les sports invités ne devaient pas nécessiter de nouvelles constructions d'équipements pérennes. La candidature du squash avait été retoquée aux JO de Rio en 2016 et de Tokyo en 2020.

En tout, ces nouveaux sports devraient représenter 248 sportifs en respectant la parité hommes-femmes. Biarritz alliée à Capbreton-Hossegor-Seignosse ainsi que Lacanau sur la côte atlantique ont déposé leurs candidatures pour accueillir les épreuves de surf.


Le budget total prévu des Jeux olympiques s'élève aujourd'hui à 6,8 milliards d'euros: 3,8 milliards sont issus du privé (CIO, sponsors, billetterie) pour organiser les compétitions - un chiffre qui peut évoluer en fonction des recettes - et 3 milliards sont consacrés aux chantiers pour les équipements pérennes, dont 1,5 milliard fournis par les pouvoirs publics (Etat, collectivités).

En effets, les organisateurs ont mis en avant ce jeudi "une approche des Jeux tournée vers les gens, pour les gens", selon les mots employés par Tony Estanguet, le patron de l'organisation de l'événement dans la capitale. Et de lancer des épreuves ouvertes à tous, comme un marathon, le même jour que les athlètes des Jeux. Paris-2024 va proposer au grand public un marathon ouvert à tous, dont les modalités restent à définir.

"Avec Paris-2024, les spectateurs des Jeux deviennent enfin acteurs des Jeux", a résumé le triple champion olympique de canoë.

Articles Liés