La tension monte à Tambacounda: le bus des journalistes incendié, 2 morts

La tension monte à Tambacounda: le bus des journalistes incendié, 2 morts

"Je trouve regrettable que cette campagne soit émaillée de violences".

Le directoire de campagne d'Issa Sall a dénoncé "des sabotages" de ses activités ces derniers jours, notamment le fait que son convoi a été temporairement bloqué par les forces de l'ordre samedi à Kolda (sud) pour laisser passer celui de Macky Sall.

Les heurts à Tambacounda, à 420 km à l'est de Dakar, entre partisans du président Macky Sall et d'Issa Sall, candidat du Parti de l'unité et du rassemblement (PUR), proche de la mouvance religieuse, ont fait au moins deux morts, les premiers signalés dans des violences électorales depuis le début de la campagne le 3 février.


Selon les médias étrangers, un militant du parti APR au pouvoir est décédé après avoir été poignardé dans un affrontement avec le service de sécurité du PUR (parti d'opposition) tandis que deux blessés, dont un heurté par un véhicule du convoi du Pur, ont succombé à leurs blessures, rapporte le site Koaci. Issa Sall a donc été contraint de suspendre sa campagne électorale faute de sécurité.

Il a appelé ses partisans à "ne pas céder à la provocation", invitant ses adversaires à faire de même, mais vu dans ces affrontements "le résultat de l'appel à la violence prônée par certains responsables politiques", qui "répondront de leurs actes devant les tribunaux". Plusieurs hommes de presse ont été blessés et leurs matériels de travail endommagés.

Articles Liés