Élysée: démission du conseiller spécial Ismaël Emelien

Élysée: démission du conseiller spécial Ismaël Emelien

Ce trentenaire très secret, l'un des plus proches collaborateurs d'Emmanuel Macron, son stratège en chef et sa boîte à idées, est le second membre de la garde rapprochée du président à quitter l'Élysée depuis le début de l'année. Conseiller spécial du président de la République, Ismaël Emelien a annoncé son départ de la présidence de la République au " Point ".

"Par éthique personnelle, je me suis astreint en tant que conseiller spécial du président à un silence absolu qui n'est pas compatible avec la parution d'un tel ouvrage", a-t-il confié au Point. Il a justifié sa démission par la prochaine parution d'un livre qu'il cosigne sur le progressisme, le chef de l'État ayant interdit à ses conseillers de publier pendant qu'ils sont en poste à l'Élysée. "Après Bercy, la campagne présidentielle puis l'Élysée, je veux retrouver la confrontation en première ligne", a déclaré Ismaël Emelien.

Celui qu'Alexis Kohler a surnommé " le couteau suisse de la macronie " était déjà conseiller spécial d'Emmanuel Macron ministre de l'Économie avant de devenir cette silhouette qui accompagnait le candidat jusqu'à la scène pendant les meetings importants, lui susurrant les dernières recommandations au creux de l'oreille. Je resterai à l'entière disposition du président et je continuerai à l'aider. La rumeur de son départ circulait depuis début janvier. L'Élysée, qui ne parle pas de "démission" mais simplement de "départ", explique au Figaro que cela a été acté avec Emmanuel Macron depuis des mois.


"Ismaël a énormément apporté à notre aventure collective, a réagi le président français, cité dans l'article du Point".

L'Élysée a confirmé en juillet que c'est à Ismaël Emelien qu'Alexandre Benalla - l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron qui avait molesté des manifestants le 1er-Mai à Paris - avait remis un enregistrement de vidéo-surveillance, extrait illégalement, des faits vus sous un autre angle.

Articles Liés