Défense: Comment Naval Group a déminé le contrat du siècle avec l'Australie

Défense: Comment Naval Group a déminé le contrat du siècle avec l'Australie

La cérémonie de la signature s'est déroulée dans la capitale australienne en présence du Premier ministre du pays Scott Morrison qui a évoqué le "plus important investissement consenti en matière de défense en temps de paix par l'Australie".

Le contrat du siècle entre Naval Group et l'Australie pour la livraison de 12 sous-marins de dernière génération a franchi une étape cruciale.

C'est l'entreprise française Naval Group qui sera chargée de superviser la construction des sous-marins. Selon le calendrier prévu, la construction du premier bateau doit commencer en 2023 dans la perspective d'une livraison dix ans plus tard. Pékin a des prétentions territoriales sur l'essentiel de la mer de Chine méridionale, une zone de navigation vitale pour le commerce mondial. Les îles du Pacifiques sont petites et moins vitales pour le fret maritime que la mer de Chine méridionale, mais leurs zones économiques maritimes constituent une vaste proportion des ressources maritimes mondiales.

" Il faut beaucoup de confiance de la part de l'Australie pour parier sur la France, et beaucoup de confiance de la part de la France pour partager avec l'Australie des compétences qui sont tellement au cœur de notre souveraineté, de notre autonomie stratégique et qui résultent d'investissements immenses pendant des décennies", a déclaré Florence Parly. Les spécialistes australiens des questions militaires espèrent que ces sous-marins permettront à l'Australie d'opposer une force de dissuasion crédible en cas d'action hostile.


Les sous-marins destinés à la marine australienne seront basés sur le modèle français du Barracuda. Ils seront construits à Adélaïde (sud).

Florence Parly a salué la conclusion d'un partenariat à long terme, balayant les critiques relatives à la longueur des négociations.

"Derrière ces masses d'acier sombre, derrière ces bêtes sans yeux", a-t-elle dit, il y a une amitié, une communauté d'intérêts, une vision et un attachement commun au multilatéralisme. Hervé Guillou, PDG de Naval Group, le vainqueur de l'appel d'offres international, a signé avec le gouvernement australien un accord de partenariat stratégique (SPA) qui donne le coup d'envoi d'une coopération d'un demi-siècle dans l'industrie des sous-marins.

Il aura fallu près de trois ans pour s'accorder après la sélection de Naval Group en avril 2016 face à ses concurrents japonais et allemands. "Nous devons prendre l'initiative pour nous renforcer avant les autres".

Articles Liés