Chauffeur Privé devient Kapten et veut se développer à l’étranger — VTC

Chauffeur Privé devient Kapten et veut se développer à l’étranger — VTC

Le français fera son arrivée à Londres dans les jours à venir, puis à Genève dans quelques semaines.

Chauffeur Privé change de nom pour accélérer son déploiement à l'international. "La priorité est la croissance, en investissant massivement (.) pour rattraper Uber", a-t-il résumé. Un nom aux sonorités plus cosmopolites, explique Yan Hascoet.


Une campagne de communication "de plusieurs millions d'euros" va être lancée pour installer rapidement la notoriété de la nouvelle appellation. L'ambition européenne est d'atteindre les 10 millions de clients dans les deux ans, ce qui correspond à une multiplication des utilisateurs par... cinq.

A cette date, les effectifs de l'entreprise devraient avoir doublé à environ 500 salariés. De quoi susciter l'intérêt du groupe Daimler, qui a pris le contrôle de Chauffeur Privé fin 2017 dans le cadre de sa stratégie visant à devenir un fournisseur de services de mobilité. Il avait alors proposé un plan d'investissement pour faire de l'entreprise sa plateforme VTC "en Europe et au-delà" afin de concurrencer l'américain Uber. Celle qui s'est longtemps contentée de se développer dans son pays d'origine veut en effet devenir l'application de VTC leader en Europe et se positionner dans le top 5 mondial. Chauffeur Privé avait réalisé une croissance de pratiquement 8000 % de son chiffre d'affaires (CA) entre 2013 et 2016, grâce à ses chauffeurs en costume et cravate rouge (devenue l'emblème de la société), des berlines haut de gamme, des courses accessibles via smartphone et un prix déterminé à l'avance.

Articles Liés