Finance : BMCI désignée ''Meilleure Banque Privée au Maroc''

Finance : BMCI désignée ''Meilleure Banque Privée au Maroc''

Son objectif de croissance de ses revenus sur la période allant de 2016 à 2020 est aussi revu à la baisse. Ses charges ont progressé de 0,7% à 7.678 millions.

Son objectif d'un ratio "common equity tier one" (CET 1) est néanmoins maintenu à 12%, tout comme celui d'un taux de distribution de dividende de 50% et d'un dividende minimum de 2,20 euros.

Cette réduction de la voilure envisagée dans certaines activités a pour objectif de préserver la rentabilité du groupe, qui vise un rendement de fonds propres de 9,5% en 2020, proche de l'objectif initial de 10%.

Les frais de gestion ont quant à eux grimpé de presque 2%, ce qui s'explique par le dynamisme de l'activité dans les métiers spécialisés que sont l'assurance, le crédit à la consommation ou encore l'immobilier commercial, met en avant la banque.

BMCI-BNP Paribas Banque Privée a été sacrée "Meilleure Banque Privée au Maroc " pour l'année 2019, par le Magazine Global Finance. Le patron de ces activités a été remplacé ce jour avec effet immédiat: Jean-François Grégoire a ainsi été nommé responsable des activités de marché pour remplacer Frank Drouet.

Enfin, Société Générale compte réduire de 8 milliards d'euros les encours pondérés dans ses activités de marché.

Les investisseurs s'y attendaient.


BNP Paribas a révisé à la baisse ce mercredi 6 février ses objectifs financiers pour 2020, à l'occasion de la publication de ses résultats annuels 2018.

Mais, à l'instar de la banque de la rue d'Antin, Société Générale a été pénalisée par les turbulences qui ont affecté les marchés financiers en fin d'année.

Au quatrième trimestre, le résultat net du groupe bancaire a tout de même augmenté de 1,1%, à 1,44 milliard d'euros, une baisse de son taux d'imposition après les provisions passées au cours des trimestres précédents permettant à la banque de compenser la dévalorisation de certains actifs (participation résiduelle dans la First Hawaiian Bank) dans un contexte de marché difficile.

Au quatrième trimestre de 2018, la SocGen a vu ses revenus se contracter de 5,8% à 5.927 millions d'euros.

Bénéfice net : 624 millions d'euros, un bénéfice multiplié par 9 par rapport au quatrième trimestre 2017, contre 608 millions d'euros attendus par le consensus des analystes Infront Data, selon Reuters.

En Bourse, l'action Société générale reste la lanterne rouge des valeurs bancaires françaises. Depuis le début de l'année, le titre progresse de près de 4%, sous-performant l'indice bancaire européen (+5,85%).

Articles Liés