Le marché auto français démarre 2019 au ralenti | Brèves

Le marché auto français démarre 2019 au ralenti | Brèves

Avec 155 080 immatriculations de véhicules particuliers neufs, le marché automobile français marque un repli de 1,1% au mois de janvier, par rapport au mois de janvier l'an passé, selon les chiffres publiés vendredi par le Comité des Constructeurs Français Automobiles (CCFA).

En décembre, les immatriculations avaient trébuché de 14,5%, accusant un quatrième mois consécutif de baisse après une flambée en août en prévision de l'arrivée du cycle WLTP d'homologation plus strict.

En 2018, le marché automobile français avait signé une quatrième année de hausse d'affilée (+3% environ), tiré notamment par l'engouement pour les nouveaux SUV. PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel) a vu ses livraisons baisser de 1,6 %, tandis que celle du groupe Renault (avec Dacia, Alpine) ont reculé de 3 %.

Le groupe Renault s'est maintenu en deuxième position (23,2% de part de marché), avec des immatriculations qui ont reculé davantage chez Dacia (-5,4%) que pour la marque au losange (-3,3%).


"C'est le premier mois, il faut être prudent" dans l'interprétation des chiffres, a expliqué à l'AFP François Roudier, le directeur de la communication du CCFA, qui table sur un marché "stable" à un haut niveau pour cette année. "C'est non négligeable", a-t-il souligné. Les livraisons du groupe ont progressé de 6,7 % sur le premier mois de l'année. Porsche (-23,3 %), Audi (-6,9 %) et Seat (-5,3 %) ont au contraire freiné la performance globale.

Chez les autres généralistes étrangers, le mois de janvier a été très négatif.

Le recul des ventes automobiles se poursuit en France.

Articles Liés