Voiture, moquette… Mounir Mahjoubi répond au Canard Enchaîné

Voiture, moquette… Mounir Mahjoubi répond au Canard Enchaîné

Pour lui, si l'État doit être intransigeant avec les éléments violents du mouvement des gilets jaunes, il ne peut ignorer des revendications "légitimes". Invité de Radio Classique ce lundi matin, le secrétaire d'État donné sa position sur trois dossiers qui font polémiques même au sein des députés de la majorité: le rétablissement de l'ISF (impôt de la Solidarité sur la fortune), un report de la réforme des retraites et la création de la taxe Gafa. "Il faut une plus grande justice, une meilleure répartition". "C'est faux, répond Mounir Mahjoubi à Capital".

Vendredi, il se rendra à Fréjus auprès de Céline, une assistante de vie spécialisée auprès de malades atteints d'Alzheimer, honorant une promesse formulée début décembre sur le plateau du talk-show de Cyril Hanouna "Balance ton post". Cette mère célibataire l'avait convié à un "stage" dans son quotidien, pour une journée auprès de ses patients puis une nuit sur son canapé clic-clac.


Selon le Canard Enchaîné daté de mercredi, le secrétaire d'État au Numérique auparavant rattaché à Matignon aurait renvoyé au garage la Renault Talisman que lui proposait Bercy, son nouveau ministère de tutelle.

"Ce que l'on est en train de vivre, c'est le mouvement de ceux qui se sentent humiliés, qui n'arrivent jamais à faire entendre leur voix", plaide ce fils d'une femme de chambre et d'un peintre en bâtiment. "Je voulais reconquérir cette voix que mes parents n'ont jamais eue".

Articles Liés