Justice : le documentaire sur R.Kelly va-t-il le faire tomber ?

Justice : le documentaire sur R.Kelly va-t-il le faire tomber ?

Autrefois fierté de la ville de l'Illinois (dont il est originaire), le rappeur - notamment connu pour son tube I Believe I can Fly - y est aujourd'hui un pestiféré, tout comme dans le reste du pays.

Depuis la diffusion la semaine dernière d'un documentaire accablant, la justice cherche à faire la lumière sur les accusations de pédophilie et d'agressions sexuelles dont le chanteur américain fait l'objet. S'il vous plaît, contactez-nous. Des accusations que R. Kelly a déjà niées par le passé. "(...) Nous ne pouvons rien faire en ce qui concerne ces allégations sans la coopération de ces victimes", a demandé Kim Foxx lors d'une conférence de presse organisée mardi.

Comme le révèle un rapport de police obtenu par The Blast, le manager de longue date de l'artiste, Don Russell, aurait menacé et intimidé les personnes connectées aux victimes présumées dans l'espoir de les réduire au silence.

D'autres témoins assurent que Robert Sylvester Kelly, de son vrai nom, s'est entouré de femmes qu'il a transformé en esclaves sexuelles et qui sont aujourd'hui totalement coupées de leurs proches. Elle est en contact avec deux familles de jeunes femmes qui seraient actuellement sous l'emprise de R. Kelly.


De plus, une enquête a été ouverte par le procureur du comté de Fulton en Géorgie, état dans lequel R.Kelly possède une propriété, à Atlanta plus exactement.

La maison de disques RCA et le porte-parole de R. Kelly se sont refusés à tout commentaire.

Les premières accusations publiques visant R. Kelly remontent à près de 20 ans.

Depuis vendredi 4 janvier, la diffusion du documentaire a favorisé un maximum d'écoute des chansons de l'artiste, voir un progrès de 16% selon les administrateurs de Spotify.

Articles Liés