Une rentabilité en forte baisse — Samsung

Le bénéfice opérationnel devrait se situer entre 10.700 et 10.900 milliards de wons (8,3 à 8,5 milliards d'euros), soit 28% de moins qu'un an auparavant, a indiqué le groupe dans un communiqué, faisant état d'une "demande plus faible que prévu". Loin des 13.500 milliards de wons attendus par les analystes, sondés par FnGuide.

Le chiffre d'affaires du trimestre pour le groupe, qui fabrique aussi des puces et des écrans, aurait baissé de 10 %, à 45,9 milliards d'euros.

L'avertissement sur résultats intervient six jours après celui de son rival américain Apple, qui avait revu à la baisse ses prévisions de résultats pour le dernier trimestre de 2018 en citant " la montée des tensions commerciales " entre Chine et Etats-Unis.

L'action Apple avait chuté de près de 10 % le lendemain à Wall Street, et provoqué un mouvement généralisé de baisse des indices boursiers. En une semaine, Apple et Samsung ont perdu de leur superbe.

"Mais la concurrence des fabricants chinois a compliqué les affaires du groupe". "Les revenus du secteur mémoire ont fortement chuté (.) en raison de la faiblesse plus grande que prévu de la demande dans un contexte d'ajustement des stocks de la clientèle des centres de données".

Ce n'est pas l'avis de Kim Sun-woo, analyste chez Meritz Securities, pour qui les conditions difficiles, tant pour les semi-conducteurs que pour les smartphones, perdureront toute l'année.


Samsung Electronics dévoilera ses performances sectorielles au moment de la publication de ses résultats définitifs, attendue à la fin du mois.

Le titre du navire amiral du conglomérat Samsung qui domine la 11e économie mondiale perdait 0,4% dans les échanges de la matinée. Jusqu'ici, Samsung Electronics semblait plutôt épargné par le tassement de la croissance mondiale du marché des smartphones, accumulant les records de bénéfices.

Samsung Electronics ne devrait pas décrocher autant sur les marchés.

Le sud-coréen détenait jadis 20% du marché chinois, le plus grand marché de téléphones intelligents au monde, mais ses ventes y ont dégringolé à moins de 1% au troisième trimestre.

D'après la presse locale, Samsung entend renverser la vapeur en présentant une nouvelle gamme de ses Galaxy phare lors du Congrès mondial de la téléphonie mondiale à Barcelone le mois prochain. Il devrait également sortir au premier semestre le premier smartphone pliable du monde.

En outre, l'héritier de Samsung Group, Lee Jae-yong, s'était retrouvé englué dans le vaste scandale de corruption qui avait coûté son poste à l'ex-présidente Park Geun-hye et avait passé quasiment un an derrière les barreaux.

Articles Liés