Kevin Spacey officiellement accusé d'agression sexuelle

Kevin Spacey officiellement accusé d'agression sexuelle

L'acteur américain Kevin Spacey a été formellement inculpé d'agression sexuelle ce lundi par un juge du Massachusetts.

A l'issue d'une courte audience, durant laquelle il ne s'est pas exprimé, mais durant laquelle - par le biais de ses avocats - il a plaidé non coupable, il a été laissé en liberté sous caution. L'acteur aux deux Oscars (pour son second rôle dans Usual Suspects en 1996 et son premier rôle dans American Beauty en 2000) avait demandé à se faire représenter par ses avocats, mais le magistrat avait refusé, le contraignant à se présenter en personne.

Kevin Spacey, qui n'a plus tourné sur petit ou grand écran depuis la révélation de cette affaire, fait l'objet de deux autres enquêtes pour agression sexuelle à Los Angeles et à Londres.


C'est là que, en juillet 2016, Kevin Spacey aurait agressé sexuellement un serveur qui avait 18 ans à l'époque, le faisant boire de l'alcool et glissant sa main dans son pantalon. L'inculpation formelle intervient plus de 13 mois après le dépôt de la plainte et constitue une nouvelle étape pour le mouvement #MeToo, après la condamnation de l'acteur Bill Cosby et l'inculpation du producteur Harvey Weinstein.

Les enquêteurs disposent d'une vidéo tournée, durant l'incident, par le serveur avec son téléphone dans ce restaurant situé sur l'île de Nantucket, ancienne capitale mondiale de la chasse à la baleine, devenue station balnéaire huppée. "Chaque jour, je deviens plus confiant sur le fait que vous connaîtrez bientôt toute la vérité", y lance notamment Kevin Spacey. Si plusieurs hommes ont témoigné dans les médias être des victimes alléguées de Spacey, les accusations actuelles se fondent sur une seule plainte. "Non, vous êtes plus intelligents que ça". Cette décision a été annoncée au terme d'une courte audience qui s'est déroulée dans la matinée du 7 janvier 2019, à laquelle l'ex-star de la série House of cards, virée en novembre 2017 de la série, a assisté. Au fil des témoignages, se dessine le portrait accablant d'un homme sous l'emprise de pulsions, dirigées essentiellement vers de jeunes hommes, qu'il n'aurait pas hésiter à toucher ou à agripper, voire davantage, sans leur consentement. Il a été inculpé pour agression sexuelle mais laissé libre sous caution.

Articles Liés