Au réveillon de Noël, attention à l'infarctus — Santé

Au réveillon de Noël, attention à l'infarctus — Santé

Foie gras, saumon, viande et bûche ultra-sucrée, le tout copieusement arrosé de champagne et de vin. Noël n'est pas connu pour ses repas diététiques. Pour certains, ces dîners de Noël sont même causes de stress. Selon une étude suédoise, le risque d'infarctus du myocarde augmente davantage au réveillon de Noël.

L'étude publiée dans le Bristish medical journal relève une hausse de ce risque pendant les fêtes de fin d'année de 15% et cette probabilité augmente de 20 % pour la Saint-Sylvestre. Plus précisément, le pic se situerait aux alentours de 22 heures.

Pour ce travail, ils ont extrait de la base de données nationale, SwedeHeart, les dossiers de 283.000 personnes environ admises à l'hôpital pour un infarctus du myocarde entre 1998 et 2013.


Les chercheurs estiment que cette augmentation des risques d'infarctus est " peut être dû aux effets de l'excès d'alcool et d'alimentation, à l'exposition aux températures froides et au manque de sommeil ".

Enfin, tout le monde n'est pas égal face à ce risque: sans surprise, il concerne particulièrement les personnes de plus de 75 ans et celles qui ont des antécédents de diabète ou de maladies cardiovasculaires.

Lire la suite sur LePoint.frSpécial cœur - Recherche: la France doit garder sa place!

Articles Liés