Italie: Des morts et des blessés dans une discothèque

Italie: Des morts et des blessés dans une discothèque

Un mouvement de panique a fait six morts et des dizaines de blessés, dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 décembre, à Corinaldo.

"Les jeunes ont fui en se marchant les uns sur les autres".

"Je suis profondément blessé par ce qu'il s'est passé hier soir à Corinaldi".

"Nous étions en train de danser en attendant que le concert commence quand nous avons senti une odeur âcre", a raconté à des médias un jeune blessé de 16 ans, transporté dans un état confus vers un hôpital d'Ancône.

"Nous avons couru vers une des sorties de secours mais nous l'avons trouvée bloquée, les videurs nous disaient de rentrer".
Plusieurs dizaines de personnes sont alors tombées, à un mètre en contrebas. Une jeune femme de 38 ans avait succombé à ses blessures quelques jours plus tard.


"D'habitude il n'y a pas de bruit, on entend à peine la musique, tout au plus les rires des jeunes lorsqu'ils arrivent ou repartent, mais ce matin, en me réveillant, j'ai entendu des cris et des pleurs", ajoute la vieille dame, selon laquelle la discothèque existe depuis les années 1960.Sa nièce Silvia Macinelli, 26 ans, raconte que la "Lanterna Azzurra" (Lanterne bleue) est surtout fréquentée par les adolescents des environs.

"C'est une tragédie qui nous laisse pétrifiés, on ne peut pas mourir comme ça", a commenté le président italien, Sergio Mattarella, tandis que le pape François annonçait prier pour les morts et les blessés.

Plus de 1 000 personnes étaient venues voir Sfera Ebbasta, l'un des plus célèbres jeunes artistes hip-hop du pays.

"La salle principale avait une capacité de 469 personnes et ils avaient vendu 1.300 billets", a-t-il dit.

Le co-vice-président du Conseil et ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, qui s'est rendu sur place dans la journée, a mis en cause la présence d'un trop grand nombre de spectateurs par rapport à la jauge de l'établissement. S'en suit alors un mouvement de panique.

Articles Liés