"Gilets jaunes" : 400 arrestations à Bruxelles, un policier blessé

Une centaine de personnes ont été arrêtées samedi à Bruxelles à l'occasion d'une manifestation de "gilets jaunes", qui réunissait environ 400 manifestants en début d'après-midi, a-t-on appris auprès de la police locale. "Il y a eu une centaine d'arrestations", dont la plupart en amont de la manifestation, lors de contrôles préventifs, a expliqué à l'AFP Ilse Van De Keere, porte-parole de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles.

Le mouvement des "gilets jaunes", apparu en France, s'est exporté en Belgique, en particulier dans la région francophone de Wallonie. Les manifestants sont rendent ensuite à la rue Belliard via les rues adjacentes, mais elle est également bloquée. 400 personnes ont été arrêtées et un membre des forces de l'ordre a été blessé. Un petit groupe de manifestants réussit à forcer le cordon de police, après quoi un affrontement éclate. "Des bouteilles et un panneau de signalisation ont été projetés sur les policiers".

De nombreuses arrestations ont eu lieu avant la mobilisation dans les gares, rue de la Loi et au square Ambiorix.Des gilets jaunes sont arrivés en fin de matinée par le parc du Cinquantenaire et se sont retrouvés confrontés à un premier barrage policier à l'entrée de la petite rue de la Loi, qui les a empêchés de rallier le rond-point Schuman.

"Le dispositif policier prévu samedi sera renforcé en personnel et moyens car nous avons constaté que les actions des Gilets jaunes étaient mobiles".


Dans la rue Montoyer, une première confrontation a lieu entre la police et les manifestants.

Les deux groupes se sont alors rejoints. Les policiers avancent à pied, suivis d'un camion à eau et d'une dizaine de fourgons. Ils ont cadenassé le passage à hauteur de la rue Belliard.

Les manifestants défilaient en début d'après-midi sur la "petite ceinture", une autoroute urbaine qui encercle le centre historique de Bruxelles.

Plus tôt dans la journée, quelque cinq cents gilets jaunes ont remonté la rue de la Loi en direction de la place Schuman. La police avait écarté ces manifestants après des confrontations répétées dans la rue Lambermont et sur la petite ceinture à hauteur de l'ambassade américaine. Une série de personnes avait pu quitter la protestation moyennant identification et prise de photo par la police.

Articles Liés