Inauguration du musée des Civilisations noires à Dakar — Sénégal

Inauguration du musée des Civilisations noires à Dakar — Sénégal

" s'est interrogé avec véhémence Ibrahima Thioub, recteur de l'Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar, laquelle tient son nom d'un intellectuel sénégalais qui a contribué à réhabiliter l'apport des populations noires à la culture mondiale". Sans dévoiler précisément les objets qui seront exposés lors de l'ouverture, M. Bocoum a évoqué la présence de crânes, d'outils en pierre, de peintures, sculptures et autres masques.

Il est également prévu des activités dans l'après-midi, (à 16 heures) dont le vernissage de l'exposition "Civilisations Africaines: Création Continue de l'Humanité", qui sera présidé par le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly. "On refuse vraiment d'être un musée de la nostalgie", affirme-t-il. "Nous avons noué des accords avec plusieurs musées du monde entier, dont celui du Quai Branly à Paris", explique Hamady Bocoum. Lors de la cérémonie d'ouverture célébrée dans l'enceinte du Grand Théâtre national voisin, les invités ont assisté à un spectacle mêlant tradition et modernité, hommages aux ancêtres, aux grandes figures des civilisations noires, de Martin Luther King à Thomas Sankara, ou encore aux "tirailleurs sénégalais".

Hasard de l'actualité, l'inauguration du MCN intervient alors qu'un rapport remis le 23 novembre 2018 au président français Emmanuel Macron, rédigé par deux universitaires, la Française Bénédicte Savoy et le Sénégalais Felwine Sarr, préconise de faciliter les restitutions d'œuvres aux anciennes colonies. "L'objectif est de faire circuler les œuvres " et " non pas forcément un transfert de propriété", a-t-il estimé dans un entretien au JDD le 1er décembre.


Des experts ont avancé des doutes sur les conditions d'accueil de ces œuvres en Afrique. "Si nous avons 10 000 (pièces identifiées comme étant originaires du Sénégal), nous souhaitons avoir les 10000", a-t-il ajouté. Il retracera des millions d'années d'histoire et de culture d'Afrique, des premiers hominidés à l'art actuel.

Le MCN veut mettre en exergue "la contribution de l'Afrique au patrimoine culturel et scientifique", avait-il souligné à la veille de l'inauguration. Le directeur s'est félicité de son " musée moderne " avec une maîtrise de la température et de l'humidité dans les salles, qui permettront une conservation optimale des objets anciens. "Notre devoir est de rester les sentinelles vigilantes de l'héritage des anciens et de toutes ses formes d'expression contemporaine qui serviront de viatique aux générations futures", a déclaré Macky Sall.

Articles Liés