La lettre assassine de Catherine Deneuve à Laurent Delahousse

La lettre assassine de Catherine Deneuve à Laurent Delahousse

Les reproches de Catherine Deneuve concernent essentiellement l'exposition de sa vie privée, chose qu'elle a toujours souhaité préserver. Dans une lettre ouverte publiée dans Télérama, Catherine Deneuve s'en prend à l'émission Un jour, un destin qui faisait son portrait dimanche 25 novembre sur France 2, rapporte mercredi Ozap. Dans son communiqué de presse, la chaîne promettait de percer "les mystères d'une star qui s'est très tôt affranchie des conventions bourgeoises de son milieu d'origine et s'est imposée par des choix audacieux" et proposait aux téléspectateurs de découvrir "les coulisses des films emblématiques de sa carrière" et de revivre "les grandes passions amoureuses d'une femme libre dans ce portrait qui constitue la première partie de son histoire". Et elle l'a fait savoir cette semaine dans une lettre ouverte adressée à "Télérama". Le ton est donné. Pour Catherine Deneuve, l'émission produite et présentée par Laurent Delahousse est "un portrait superficiel et morbide à souhait".

Elle poursuit: "C'est le mélange de fiction et de documents réels qui me semblent le plus navrant", expliquant qu'elle considérait qu'"Un jour, un destin" était allé trop loin en reconstituant le décès de sa soeur Françoise dans un accident de voiture en 1967. " Quand Catherine Deneuve est en colère, elle ne mâche pas ses mots. Suivi des images vraies de l'accident".


"La vie survolée, les événements dramatiques multipliés, des interviews de personnes que je n'ai pas vues depuis plusieurs décennies et qui me connaissent à peine". Un plan qu'elle dit ne pas pouvoir pardonner. "Abstenez-vous peut-être d'une deuxième partie que vous avez annoncée", conclut la comédienne aux deux César, au sujet d'un deuxième volet, qui selon nos informations, n'est pas encore produit.

Articles Liés