Une enquête ouverte pour viol en marge de la manifestation — Gilets jaunes

Une enquête ouverte pour viol en marge de la manifestation — Gilets jaunes

La garde des Sceaux Nicole Belloubet a rappelé que le gouvernement ne pouvait pas "accepter les violences qui ont eu lieu samedi" aux abords des Champs-Elysées, en marge du mouvement de contestation des gilets jaunes, et qu'une "réponse pénale extrêmement ferme" serait en conséquence apportée.

Nous avons reformulé votre question, la voici en intégralité: "La Ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a évoqué "un viol, il [lui] semble" en pleines manifestations des gilets jaunes à Paris.Toujours aucun détail le lendemain".

C'est la police judiciaire de Paris qui a été chargée de l'affaire. "Un manifestant venu de Seine-et-Marne aurait contraint une de ses collègues âgée de 23 ans à une fellation dans les sous-sols d'un établissement de restauration rapide", écrit le journal.


La jeune femme s'est ensuite confiée aux gilets jaunes qui l'accompagnaient, et ces derniers ont alors "sérieusement molesté" l'agresseur avant d'être remis aux forces de l'ordre.

Selon le Parisien, l'homme est déjà connu de la police pour consommation de stupéfiants. Il a été placé en garde à vue puis déféré au tribunal en attendant une probable mise en examen.

Le premier district de la police judiciaire parisienne enquête également sur les dégradations commises sur l'Arc de triomphe et le pillage de la boutique du monument.

Articles Liés