Bayer annonce 12.000 suppressions d'emplois après le rachat de Monsanto, Actualités générales

Bayer annonce 12.000 suppressions d'emplois après le rachat de Monsanto, Actualités générales

Bayer tablait jusqu'ici sur 1,2 milliard € de synergies à partir de 2022, mais n'avait pas détaillé les conséquences sociales de ce mariage lancé en 2016 et conclu début juin pour 63 milliards $ (54 milliards €).

Près de la moitié de ces postes supprimés concerneront les services administratifs.

Bayer indique qu'il va prendre des 'mesures structurelles pour renforcer sa productivité et sa rentabilité', mesures qui devraient se traduire par environ 12.000 suppressions d'emplois, dont un nombre significatif en Allemagne.

"Au total, le groupe entend économiser " 2,6 milliards € par an " à partir de 2022, tandis que son vaste plan de restructuration devrait lui coûter " 1,7 fois ce montant", soit autour de 4,4 milliards €.


" Ces changements sont nécessaires et vont poser de nouvelles bases pour Bayer, lui permettre d'améliorer ses performances et sa souplesse", a justifié dans un communiqué Werner Baumann, le patron du groupe de Leverkusen à l'issue du conseil de surveillance.

Le groupe allemand annonce également la vente de sa division vétérinaire, de ses marques de santé grand-public Coppertone (crèmes solaires) et Dr. Scholl (soin des pieds). Ce coûteux mariage, qualifié de "noces du diable" par ses détracteurs, a incité Bayer à mettre ses activités agrochimiques et pharmaceutiques au centre de sa nouvelle stratégie. Enfin, le groupe allemand prévoit de céder sa participation de 60% dans Currenta, qui opère trois sites chimiques en Allemagne.

Le groupe n'explique cependant pas comment il compte apaiser les inquiétudes liées au rachat de Monsanto et à la cascade de risques judiciaires associés au mastodonte des semences et des OGM.

Articles Liés