Tarifs de l’électricité : très forte hausse en vue pour février

Tarifs de l’électricité : très forte hausse en vue pour février

Le plafond législatif fixe à 100 TWh par an la quantité d'électricité allouée aux fournisseurs au prix de 42 euros le MWh. EDF, était en situation de monopole jusqu'à la libéralisation du marché en 2007.

Après la fronde contre la hausse des prix du carburant, le gouvernement va-t-il affronter la grogne contre l'augmentation tarifaire de l'électricité? C'est ce que l'on appelle l'ARENH, l'Accès régulé à l'électricité nucléaire historique. Toutefois, EDF demeurant la seule entreprise à pouvoir exploiter le nucléaire, elle dispose toujours d'un avantage non négligeable que cette disposition légale entend nuancer. Sauf qu'aujourd'hui, leur nombre a explosé.


Résultat, selon la CLEE, association de consommateurs industriels et tertiaires d'électricité, citée par Le Parisien, l'inadéquation entre l'offre d'EDF et la demande des fournisseurs pourrait aboutir à un surcoût de 1,05 milliard d'euros pour les consommateurs en 2019 et 1,55 milliards en 2020. En 2020, il pourrait atteindre 1,55 milliard d'euros. La raison de cette hausse, assez technique, serait due, selon le quotidien, à une clause qui oblige EDF (dans son rôle de producteur) à revendre une partie de sa production nucléaire.

Vidéo: Pénurie d'électricité cet hiver: serez-vous concerné?

Articles Liés