Près de 300 gilets jaunes, des arrestations et des perturbations

Près de 300 gilets jaunes, des arrestations et des perturbations

Vers 13h30, la police a fait pour la première fois de la journée usage des canons à eau pour repousser les manifestants. Un pétard a été lancé sur les policiers. Un combi de police a été renversé, un autre incendié à l'entrée de la rue de la Loi.

Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles, a réagi et pris des mesures. La police a déployé des barrages autour de la zone neutre. Après avoir bloqué la petite ceinture, ils se sont dirigés vers le centre-ville. Six tunnels du centre de la capitale ont été fermés durant le passage des manifestants, avant de rouvrir.

Une soixantaine de personnes ont été arrêtées.


"Michel, démission!", ont scandé les manifestants rassemblés au carrefour Arts-Loi, non loin du bureau du Premier ministre. Elles concernent des perturbations de l'ordre public, des dégradations ou la possession d'objets dangereux comme des fumigènes.

Selon nos informations, la police a fermé certains accès à la gare centrale.

A noter que les stations de métro Parc et Arts-Loi sont à nouveau desservies, a annoncé la Stib vendredi vers 16h00.

Articles Liés