85 000 enfants morts de faim ou de maladie depuis 2015 — Yémen

85 000 enfants morts de faim ou de maladie depuis 2015 — Yémen

Et c'est avec une grande prudence que cette organisation a estimé que 84 701 enfants seraient morts entre avril 2015 et octobre 2018.

Quelque 85 000 enfants seraient morts de faim ou de maladie depuis l'intensification de la guerre au Yémen, selon une estimation faite mercredi par l'ONG Save The Children.

En quatre ans de guerre, près de 14 millions de personnes au Yémen se sont retrouvées au bord de la famine, d'après l'Onu. Un chiffre en augmentation constante depuis que la coalition menée par l'Arabie Saoudite et les Émirats ont imposé un blocus d'un mois au Yémen il y a un peu plus d'un an. Depuis cette date, les importations de nourriture par le port d'Hodeidah ont diminué à tel point qu'elles ne suffisent à nourrir que 16% de la population nationale. Si la baisse des importations continue, impossible d'échapper à la famine. Pour chaque enfant tué par des bombes et des balles, des dizaines meurent de faim alors qu'on peut sans doute l'éviter", a déclaré Tamer Kirolos, directeur de Save the Children pour le Yémen, dans un communiqué de l'ONG. Leur système immunitaire est si faible qu'ils sont plus exposés aux infections et certains sont trop fragiles même pour pleurer. "Les parents sont obligés de regarder leurs enfants dépérir, incapables de faire quoi que ce soit", a ajouté le responsable.


"Nous sommes horrifiés par le fait qu'environ 85'000 enfants soient morts de faim".

D'après les Nations-Unies, 400 00 enfants yéménites souffriraient actuellement de malnutrition aigüe, soit plus de 15 000 qu'en 2017.

Articles Liés